TONKPI: LA REGION PRIVEE DE JOURNAUX DEPUIS PLUS D’UNE SEMAINE

Depuis le mardi 3 octobre, l’unique kiosque a journaux en charge de ravitailler Man, Danane, Sipilou, Zouan-hounien, Biankouma et Touba est fermé.

Depuis cette date, aucun lecteur n’a la possibilité de se procurer un quotidien, un hebdo, un mensuel ou encore un magazine. Créant ainsi, un vide en matière de “nourriture intellectuelle”. Le responsable du kiosque évoque une situation d’inventaire entre son patron a Daloa et EDIPRESSE a Abidjan. Avant la crise de 2002, le dépôt local d’EDIPRESSE a Man, était tenu par Gueye Moussa. Délocalisé a Daloa du fait de la crise,  celui-ci va quelques années plus tard, installer son fils, Gueye Daouda, pour la distribution et la vente des journaux a Man et environs. Un peu avant cela, c’est Laye Kaba qui achetait les journaux à Daloa, pour les revendre Man. Ce qui va aiguiser l’appétit des lecteurs des montagnes. C’est ainsi que monsieur Diomande, lui aussi va ouvrir un second kiosque EDIPRESSE, qui malheureusement, ne fera pas long feu. Désormais, tous les lecteurs se rabattent sur le kiosque tenu par Gueye Daouda. Tout va bien se passer jusqu’au 3 octobre, où les lecteurs ont eu droit à leurs derniers journaux. De cette date à aujourd’hui, le kiosque EDIPRESSE de Man reste fermé. Le jeune Lucas qui tient la gestion du kiosque en l’absence de Gueye Daouda, confie que le père de celui-ci lui aurait demandé de fermer le kiosque jusqu’à nouvel ordre. Et ce, pour cause d’inventaire.

 

Doumbia Balla Moise

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *