Le cimetière municipal de Man profané

Des nombreuses maisons poussent sur les tombes.

A Man, les morts enterrés au cimetière municipal n’ont plus le sommeil tranquille. Les tombes sont profanées au quotidien. Sur le site le décor est triste.

Par Kindo Ousseny / Les riverains n’ont plus aucun respect pour les morts. Les maisons poussent par dizaine sur les tombes et personne ne s’en émeut. Une visite de terrain nous permet de nous rendre compte de la gravité de la situation.

Leonti Sahi tresor, est charpentier de fonction. Cet homme nous l’avons trouvé sur le site avec des maçons en pleine construction d’une maison. Lorsque nous nous sommes approchés des ouvriers, les maçons ont pris la clé des champs. Seul le menuisier a accepté de nous parler. « Je n’ai pas peur de travailler ici au cimetière. Si nous construisons ici sur les tombes c’est surement parce qu’il n’y a plus de place en ville pour construire », tente-il de s’expliquer. A la question de savoir qui a autorisé les constructions dans le cimetière, l’ouvrier « courageux » n’a pas voulu donner de réponse.

Quelque mètre plus loin nous trouvons des jeunes entrains de nettoyer autour de leurs concessions. Parmi eux, Diomandé Mè Maurice, ce dernier fait savoir que c’est son beau-frère qui lui a vendu ce terrain sur le site du cimetière. Mais lui ayant acquis ce terrain avec son oncle. « C’est le chef de terre de Gbêpleu, un village englouti par la ville de Man, qui a vendu le terrain à mon beau parce que ce sont eux les propriétaires terriens », révèle-t-il. Plus loin, nous croisons une autre jeunes qui sous le sceau de l’anonymat nous laissent entendre que ceux qui cèdent les terrains dans le cimetière sont au quartier campus. “« Ils se font passer pour des propriétaires terriens, arguant que ce site était le champ de caféiers de leurs grands-parents. Et ils trouvent des personnes qui n’ont aucune crainte ni respect pour les mort, qui achètent ces parcelles, détruisent les tombes pour y construire des maisons », nous renseigne notre vis-à-vis.

Du côté de la mairie,  la question reste préoccupante. « C’est vrai qu’il y a un problème d’espace au cimetière municipal  de Man. Mais cela ne doit pas donner le droit à des individus d’aller profaner les tombes. Des personnes dont les tombes sont profanées ont porté des plainte régulière et l‘affaire suit son cours.

 Nous avons saisi le préfet de région afin que des mesures urgentes soient prises. Parce que ce sont des délinquants qui vendent ces parcelles », a relevé le maire André Tia de la commune de Man.  

Selon lui des noms sont cités, une enquête est en cours. Et ceux qui ont vendu ces parcelles ainsi que les acquéreurs devraient répondre de leurs actes. Une opération de démolition de ces maisons n’est pas à exclure, a en croire le maire André Tia.  

Selon lui, pour résoudre définitivement le problème du cimetière de Man, une solution a été trouvée. « Nos parents de Dompleu ont mis à notre disposition un site de 15 hectares que nous allons aménager cette année afin que nos morts soient enterrés dans des conditions plus dignes. Dès cette année 2018, ce site sera aménagés », a assuré le maire André Tia.

Sur le même sujet

Man : trafic de drogue, un trafiquant pris avec 40... Par Doumbia Balla Moise / Hamed Sangaré, 26 ans, 2 femmes et père de 5 enfants indélicat trafiquant de drogue vient de tomber dans les filets de la po...
Man: Un instituteur poignardé à mort Par Doumbia Balla Moïse / La nuit du mardi 27 mars au mercredi 28 mars a été dramatique dans la capitale du grand Yacoubadougou Paris (Man). Un instit...
Man: construction de pont, ouverture des voies… Les populations de Blocaus chez le maire Tia André. Par Kindo Ousseny  / Les populations du quartier Blocaus de Man étaient jeudi dernier à la...
MAN: Laurent vend une maison fictive à dame Jeanne... Par Doumbia Balla Moïse/ Âgé de 48 ans, Téhé Guéi Laurent s'est rendu coupable courent janvier 2018 d'escroquerie portant sur la somme de 2.500.000 f ...
Région du Tonkpi: Issak Gnamba vulgarise les nouv... Par Kindo Ousseny / Le directeur général de la poste de Côte d’Ivoire, Isaak Gnamba Yao est en tournée les 28, 29 et 30 janvier 2018 dans la région du...
Man/ Le maire promet une augmentation de salaire d... Par DIOMANDE YOU / Le maire de la commune de Man, Dr Tia André, a mis du baume au coeur de ses travailleurs, en leur promettant une augmentation de sa...
Dites-le à vos amis

1 thought on “Le cimetière municipal de Man profané”

  1. La responsabilité de la mairie de Man est engagé totelement, malgré les plaintes des parents des victimes rien n’a été fait et les ventes ont continué.
    Si les maisons construites avaient été démolies personnes n’auraent eu le courage de vendre une parcelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *