Danané / Patrimoines mondiaux en péril : La réserve intégrale du Mont Nimba bientôt retirée de la liste

Une délégation conjointe conduite par l’Unesco effectuera à la mi-janvier une mission d’évaluation au sein de la réserve intégrale du Mt Nimba.

La réserve intégrale du Mt Nimba recouvre une richesse insoupçonnée

L’information a été livrée le lundi 17 décembre dernier par le directeur de la zone ouest de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), Lt-colonel Zannou Moïse lors de la 4e session du comité de gestion locale (cgl).

En effet, suite à la crise de 2002, la réserve naturelle intégrale du Mt Nimba, a été inscrite par l’Unesco sur la liste des patrimoines mondiaux en péril.

Cette mission très attendue par les autorités ivoiriennes en général et forestières en particulier arrive après les efforts consentis par l’État et ses partenaires pour remettre en l’état la réserve.

Le massif du Mont Nimba marque les frontières entre le Libéria, la Guinée et la Côte d’Ivoire plus précisément dans le département de Danané.

Comprenant une superficie de 5 000 ha pour la partie ivoirienne , la Réserve intégrale du Mont Nimba possède plusieurs atouts : la présence d’espèces rares endémiques (crapauds vivipares) et insectes semi-aquatiques ; une richesse floristique exceptionnelle (forêts, savanes et végétations d’altitude) ; un véritable château d’eau donnant naissance à plus de 50 cours d’eau.

Son inscription au Patrimoine mondial vise à : Sauvegarder un échantillon d’écosystème de montagne ; Assurer une meilleure conservation de la biodiversité du Massif du Mont Nimba notamment l’espèce de crapaud vivipare et Contribuer à l’éducation environnementale et scientifique.

Touré Ibrahima

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *