Man / Présidentielle de 2020 : Les orientations de la ministre Mariatou Koné à la jeunesse

Mariatou Koné, ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté était samedi à Man dans le cadre de la journée hommage au ministre Abdalah Albert Toikeuse Mabri. Une opportunité pour elle d’inviter la jeunesse ivoirienne à tourner définitivement le dos à la violence.

Intervenant comme invitée spéciale à cette cérémonie de reconnaissance aux efforts du président du conseil régional du Tonkpi pour le développement de la région, Mariatou Koné a exhorté  les jeunes à œuvrer pour la paix en Côte d’Ivoire. Une paix pour laquelle elle invite les jeunes à consentir des sacrifices. « L’ouest a terriblement souffert de la crise en 2011. C’est pourquoi nous devons faire en sorte de ne plus vivre cette situation en Côte d’Ivoire. Nous dansons parce que nous sommes en paix, nous allons à l’école parce que nous sommes en paix. C’est la paix qui nous permet de réaliser nos rêves, d’aller au travail, d’aller au marché. Mais pour parvenir à cette paix il faut faire des sacrifices. Il faut la tolérance, il faut bannir la haine, il faut dialoguer, il faut bannir la violence sur toutes ses formes », a-t-elle indiqué. 

La ministre en charge de la cohésion sociale a, par ailleurs, invité les jeunes ivoiriens à la vigilance. « Ces derniers temps, nous constatons la montée de violence. Mais faisons attention ! Chers  jeunes de Côte d’Ivoire, il faut se respecter, il faut apprendre à respecter l’autre, il faut respecter les institutions. Il ne faut pas suivre aveuglement les hommes politiques qui vous utilisent. Comme disait l’autre, quand on t’envoie, il faut savoir t’envoyer”, a t elle invité.

Selon elle, les élections présidentielles de 2020 arrivent. Les hommes politiques vont vouloir se peser:” En voulant se peser, les vendeurs d’illusions vont utiliser la jeunesse. Faites attention, soyez vigilants”, a-t-elle prévenu.

Et de poursuivre en ces termes: « En 2020, regardez plutôt les programmes de société, les bilans des uns et des autres, regardez le passé en pensant à ce que nous avons vécus de mal et mais également à ce que nous avons vécu de bien. Le futur de notre pays en dépendra. Votre avenir aussi en tant que jeunes. Faisons en sorte que 2020 soit pour nous une année de célébration d’un leader et non une année où nous viendrons compter des morts. Faisons en sortes que la paix soit visible dans nos comportements ».

Kindo Ousseny  

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *