Tonkpi / RGPH 2019 : Les populations appelées à s’approprier le processus

Du 25 mars au 14 avril se tiendra le recensement général de la population et de l’habitat en Côte d’Ivoire (RGPH 2019). Avant le lancement de cette grande opération, l’institut national de la statistique, le corps préfectoral et le ministère de tutelle ont procédé ce vendredi 08 mars à la sensibilisation des populations sur l’importance de cette opération. 

Selon le directeur régional de l’Institut national de la statistique (INS), Coulibaly Seydou le dernier recensement en 2014 n’a pas connu le succès escompté. C’est pourquoi les bailleurs, selon lui, ont souhaité que le gouvernement reprenne le recensement qui devait se tenir en principe en 2021. « Le processus du recensement est déjà enclenché. Nous sommes à la phase de sensibilisation. Nous comptons beaucoup sur la collaboration des populations du Tonkpi. L’état mène beaucoup d’actions avec les partenaires au développement. Le recensement dernier n’a pas connu le succès qu’on attendait. C’est donc à la demande des partenaires et des investisseurs de la Côte d’Ivoire que nous avons décidé de reprendre le recensement cette année », a expliqué le DR de l’INS. 
 
Poursuivant, il a indiqué que « Cela va consister à aller de ménage en ménage et poser des questions aux personnes vivantes dans les ménages. Pour ce qui est des habitats, il s’agira de répertorier tous les sites habités pour contrôler les ménages. C’est tout ce processus qui a démarré et qui sera lancé à Santa ».
 
Abondant dans le même sens, Otche Sylvain, directeur régional du plan a expliqué les enjeux du RGPH 2019. A l’en croire les bénéficiaires du recensement sont les populations. « Le recensement permet au décideur de se projeter dans l’avenir. Et de faire une projection pour les projets de développement. Le recensement permet à l’état de choisir ses priorités dans les différentes régions. Sans le recensement l’état ne saurait faire des projets dans les régions. C’est pourquoi ils est opportun que vous vous approprier ce recensement », a-t-il sensibilisé. 
 
Le préfet de région préfet du département de Man, Soro Kayaha Jérôme a, pour sa part, a exhorté les populations du Tonkpi à s’approprier ledit projet. « Les enjeux de ce recensement sont grands dans la mesure où il y va du développement de notre région. Aucune résistance ne sera tolérée. Il faut vous tenir prêt pour recevoir les agents recenseurs », a conclu le gouverneur du Tonkpi. Notons qu’un comité à été mis en place pour assurer la bonne marche de ce processus.
 
Doumbia Seydou Badian 

Sur le même sujet

Sangouiné / Recensement à venir : Le maire sensibi... Le maire de Sangouiné, en prélude au recensement général de la population a profité lundi dernier de sa présence à Gotongouiné et Mela-kassia, pour in...
Partagez sur le réseaux sociaux
  • 18
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *