Danané / Paix et sécurité : L’Union du fleuve mano pour un renforcement des actions d’intégration

Elles sont 31 unités conjointes créées par l’union du fleuve mano pour sauvegarder la paix, la sécurité transfrontalière entre les pays membre de l’union du fleuve mano que sont la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la sierra Leone. Au cours d’une réunion dans la zone transfrontalière CI-Liberia qui s’est tenue à Danané le vendredi 12 avril dernier, ces unités conjointes ont été mises en mission pour faciliter le processus d’intégration entre les pays.

L’Union du fleuve mano œuvre à la cohabitation pacifique entre les peuples

En effet, selon Mme Konan Jacqueline, secrétaire générale adjointe chargée de la paix, de la sécurité et des affaires sociales, le problème de gestion des frontières étaient devenus épineux. Dans la mesure où, selon elle, les tracasseries étaient récurrentes. D’où la nécessité, a t elle poursuivi, de mettre en place des unités conjointes pour la sécurité la restauration et la confiance (UCSRC).
Ces unités conjointes ont permis de changer le visage de nos frontières“, soutient elle.

Tout en demandant aux présidents des unités conjointes de continuer à faciliter l’intégration des populations au niveau des différentes frontières, Mme la secrétaire générale adjointe à rappelé les domaines sur lesquels travaillent l’union du fleuve mano.  « Nous avions au départ 12 domaines que nous avons réduits pour plus d’efficacité sur le terrain. Les différents domaines sont la sécurité transfrontalière, il faut veiller à ce que les mouvements se passent sans problèmes, la gouvernance politique et économique, la gestion des ressources naturelles, les infrastructures économiques et sociales, le renforcement institutionnel. C’est dans tous ces domaines que vous devez élaborer un plan d’action pour chaque domaine afin qu’on réfléchisse sur les solutions », a-t-elle souhaité.

Terminant, elle a exhorté les unités conjointes à faire des propositions concrètes pour préparer les élections présidentielles de 2020 à venir.

Le sous-préfet de Danane, Bakayoko Kassoum a salué l’union du fleuve mano pour cette initiative qui vise à renforcer la cohésion sociale et paix.

Cette rencontre, selon lui, va impulser un dynamisme nouveau et mieux outiller les unités conjointes afin qu’ils contribuent mieux dans leur rôle de sauvegarde de paix et la cohésion sociale.

Ont pris part à cette réunion, les unités conjointes de Danané, du Liberia et de la Guinée.

Doumbia Seydou Badian

Sur le même sujet

Sipilou / L’armée ivoirienne prend le contrôle de ... Tôt dans la matinée du mardi 21 mai 2019, les populations de Sipilou se sont réveillées et ont constaté une forte présence militaire et de gendarme da...
Partagez sur le réseaux sociaux
  • 7
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *