Man / Simone Gbagbo pardonne sans demander pardon

Dans son discours, l’ex première dame de Côte d’Ivoire a exhorté les militants du Front Populaire Ivoirien à pardonner ceux qui les ont agressés, qu’elle appelle « les rebelles » qui comme eux, « Ces méchants sont aussi des enfants de Dieu ».

Elle a même prévenu que « si les militants de son parti n’acceptent pas de dépasser le chagrin, les frustrations, la souffrance, pour pardonner, la Côte d’Ivoire sera plus difficile à vivre ». Le constat c’est que dans les propos de l’épouse de l’ancien pensionnaire de la prison de la Haye, en aucun cas elle ne demande pardon. Elle se dit disposer à pardonner à condition que l’Etat joue sa partition en restituant les biens indument pris à leurs vrais propriétaires, en garantissant la sécurité pour tous.

Des propos qui contrastent avec la démarche et la volonté de l’ex première dame d’œuvrer pour le retour d’une réconciliation vraie et d’une paix durable en Côte d’Ivoire. Or, un leader politique de ce pays affirme que ce sont deux personnes qui font la guerre. Chacun à son niveau a causé du tort à autrui. Quand ont se dit disposé à pardonner les offenses que l’on a subit, il faut aussi pouvoir se mettre dans les mêmes dispositions pour demander pardon à celui à qui l’on a pu causer du tort.

L’histoire récente de la Côte d’Ivoire nous rappelle, que toutes les parties belligérantes en Côte d’Ivoire ont chacun à son niveau offensé, commis des impaires. Alors pour une réconciliation vraie et sincère, Simone Gbagbo gagnerait à demander aussi pardon à la nation pour ce qu’elle aurait pu causer comme tort peut-être sans même le vouloir à certains de ses compatriotes pendant cette période de turbulence que le pays a connu.

Kindo Ousseny à Man

Sur le même sujet

Zouan-Hounien/ Journée d’appui à la consolid... La ville de Zouan-Hounien dans la région du Tonkpi a abrité ce samedi, la journée d’appui à la consolidation de la cohésion sociale. L’initiative est ...
Man/ man-ville.net présenté à la population du Ton... Les Régions du Bafing, du Guemon, du Cavally et du Tonkpi disposent désormais d’un site web : man-ville.net Par Jean-Hervé GUICAHUE / Le l...
District des montagnes / Paix et cohésion sociale ... Durant 28 mois, depuis janvier 2017, les sous-préfets, les chefs de villages, leaders d'opinions de 9 localités du district des montagnes ont été form...
Touba : Les autorités et leaders communautaires fo... Le processus de paix en Côte d'ivoire a connu une évolution notable couronnée par l'entrée de la Côte d'ivoire dans la troisième république depuis oct...
Bangolo/ La chefferie de Beoue-Zibiao s’oppo... Par Touré Ibrahima / La chefferie de Beoue-Zibiao avec à sa tête le chef du canton, Goué Patrice a opposé le vendredi 16 mars une fin de non recevoir ...
Man/Sécurité et cohésion sociale:  Un comité civil... Du 3 au 04 septembre s'est tenu dans la salle de conférence de la préfecture de Man, un Atelier de formation sur le dialogue Socio-sécuritaire. ...
Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *