Sipilou / Deux journalistes agressés dans l’exercice de leur fonction

Deux confrères, Kindo Ousseny, correspondant du quotidien Génération Nouvelle et Achille Kpan de l’Inter ont été agressé par de jeunes manifestants dans la matinée de mercredi à Sipilou.

Kindo Ousseny, correspondant du quotidien Génération Nouvelle

Nos deux confrères qui se sont rendus très tôt le matin dans cette localité, suite aux violences qui secouent la ville depuis 48 heures, ont été pris à partie par des manifestants surexcités au niveau de la gare routière où un corridor avait été dressé.

Apres avoir demandé la permission au groupe de jeunes postés à ce barrage pour faire des photos, une bande de jeunes, estimés à plusieurs centaines, a surgi de nulle part pour leur arracher les téléphones portables avant de faire pleuvoir des coups de bâtons, de pieds et poings sur eux malgré le fait qu’ils leur criaient “nous sommes journalistes”.

Une fois à terre, ils ont continué à les frapper et leur marché dessus. La barbarie était telle que n’eut été le casque que portait l’un d’entre eux sur la tête, en occurence Kindo Ousseny, ç’aurait été dramatique. Un des jeunes qui a visé la tête a fini par le lui briser.

Achille Kpan de l’Inter

Ils auront la vie sauve grâce à l’intervention de certains parmi les jeunes postés au corridor qui finissent par s’interposer entre eux et leurs bourreaux avant de les mettre en lieu sûr où ils resteront durant plusieurs heures.

Leur moto sera confisquée par ces jeunes prêts à en découdre. Les deux confrères ont recouvré la liberté grâce au chef de canton qui est venu à leur rescousse. Après d’âpres négociations menées par ce dernier et le président des jeunes, les objets confisqués leur seront restitués. À savoir leurs téléphones et la moto dont ils n’auront pas les clés.

La situation reste tendue depuis hier suite à l’incident qui a fait un mort. Les manifestants qui ne décolèrent pas posent comme condition la réduction des barrages routiers pour un retour à la normale. Les forces de l’ordre qui ont reçu du renfort restent cantonnées hors de la ville.

Touré Ibrahima

Sur le même sujet

Gbonné : Il survit à une vingtaine de coups de mac... Nebié Issiaka est un véritable miraculé. Les nombreux coups de machettes reçus en plusieurs parties sensibles de son corps n'ont pas suffit pour le fa...
Man/ Les établissements secondaires publics fermés... Suite à l'agression d'un enseignant du lycée moderne par un élève de seconde, les enseignants du secondaire public de la ville ont décidé de déposé la...
Man/ Agression d’un enseignant : Les syndic... Le mardi 12 novembre les enseignants du secondaire public ont décidé d'un arrêt systématique du travail suite à l'agression de l'un des leurs par un é...
Touba / Une jeune dame tailladée à la machette Dame Koné Fatou, âgée de 26 ans, a été tailladée à la machette dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mai dernier par un individu qu...
Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *