Man / Le préfet ordonne la traque des médicaments de rue, la fermeture de la CAPEN et menace de fermer des cliniques

Le préfet de région du Tonpki, Soro Kayaha Jérôme a instruit ce lundi 1er juillet, lors de la montée du drapeau qui a lieu tous les premiers lundi du mois, la traque des médicaments de rue et la fermeture d’ici la fin du mois des scieries de la CAPEN qui polluent l’environnement.

Le préfet Soro Kayaha Jérôme tape du poing sur la table

De prime à bord, Soro Kayaha Jérôme a exprimé sa colère contre les médecins propriétaires de cliniques qui, selon lui, désertent les hôpitaux publics au profit de leurs cliniques, où ils attirent en masse les patients. Il n’a donc pas manquer de les menacer de fermeture.

Le préfet Soro a, en outre, instruit la mairie et la brigade anti-drogue pour traquer les vendeuses de médicaments non enregistré, dont la liste viens d’être publié par le ministère de la santé et de l’hygiène publique.

L’autre guerre du gouverneur du Tonpki va à l’encontre des scieries de la CAPEN, situé au quartier Grand Gbapleu et en pleine ville. Ces scieries et ses fabriquants de charbon constituent un danger, non seulement pour l’environnement, mais aussi pour les riverains. Des poudre de bois, les bruits des machines, les fumées de charbon et autres eaux usées ne sont pas faits pour arranger les populations, qui s’en plaignent régulièrement. c’est pourquoi le préfet a instruit les directeurs régionaux des Eaux et forêts et celui de l’emploi à faire déguerpir ces scieries à partir de fin juillet délai de rigueur.

Le gouverneur a, à cette occasion, invité tous les Directeurs Régionaux et chefs de services de sa circonscription le samedi 06 juillet 2019, à participer à l’opération don de sang. Ce geste, selon lui, contribuera à sauver des vies, surtout qu’il y’a une pénurie à la banque de sang.

Doumbia Balla Moise

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *