Man/Sécurité et cohésion sociale:  Un comité civilo-militaire installé 

Du 3 au 04 septembre s’est tenu dans la salle de conférence de la préfecture de Man, un Atelier de formation sur le dialogue Socio-sécuritaire.

Photo de famille des participants à l’atelier

Cet atelier, 32ème du genre entre forces de défenses et de sécurité (Fds) et les populations vise essentiellement à faciliter la collaboration entre les forces de l’ordre et les populations. Et ce en créant un cadre permanent de dialogue socio-sécuritaire, favorisant le rétablissement de la confiance entre les Fds et les populations en Côte d’Ivoire d’une part et d’autre part entre les Fds elles mêmes.

Selon le colonel Jérôme Bouadi, coordonnateur du projet civilo-militaire, par ailleurs conseiller de défense du Secrétariat du conseil national de sécurité (CNS), les différentes crises qui ont secoué la Côte d’Ivoire ont entaché les relations entre forces de défense et populations civiles. Ainsi le gouvernement a placé la Réforme du secteur de la sécurité (RSS) au cœur de ses actions dont l’une d’elle vise, selon lui, à rétablir le lien armée-nation et la confiance entre les forces de sécurité et la population.

Durant ces 2 jours ce sont 80 participants (forces de l’ordre, autorités administratives et leaders d’opinion) qui ont été formés dans huit (08) modules notamment la RSS et la sécurité humaine et la gestion des conflits.« Ces deux jours nous ont permis d’identifier les sources de méfiance entre les parties prenantes, renforcer la confiance et la cohabitation entre elles, la cohésion sociale inter et intra communautaire et inter corporatiste, poursuivre la mise en place des comités civilo-militaires mixtes de prévention et de transformation de cette méfiance » a indiqué le coordonnateur Bouadi.

L’atelier a été sanctionné par la mise en place d’un comité civilo-militaire (CCM) qui aura la charge de veiller à ce que les Fds aient une franche collaboration avec les civils. Aussi, le CCM, présidé par Vaï Valérie, veillera au maintien de la paix et de la cohésion sociale.« Le comité civilo-militaire veillera à maintenir la confiance entre les civils et les forces de l’ordre. Il sera le trait d’union entre les Fds et les populations. Leur mission première sera de renforcer la cohésion sociale inter, intra-communautaire et inter corporatiste », précise le colonel Bouadi.

Le préfet, Soro Kayaha Jérôme, pour sa part, a salué les différentes recommandations qui ont émaillées ces deux jours d’échanges et a exhorté les uns et les autres à s’approprier les recommandations. 

Notons que des activités socio-culturelles de rapprochement communautaire avec au menu, des  rencontre d’échanges entre communautés, des danses et un match de gala entre Fds et civils ont meublé ces deux jours d’atelier.

Doumbia Seydou Badian 

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *