Guemon/ Les producteurs de café-cacao sensibilisés sur l’agroforesterie

La ville de Duekoue bénéficie d’un Projet pilote de promotion de l’agroforesterie en cafeiculture et en cacaoculture. Un atelier régional de sensibilisation a, à cet effet, eu lieu, le 5 Septembre dernier dans cette localité.

Le Conseil café-cacao travaille pour une filière durable

Mme Assamoi Kadjo, chef de service appui au projet de recensement agricole, représentant le DG du Conseil Café-Cacao, dans sa communication s’est apésantie sur les avantages de pratiquer l’agroforesterie. Pour elle, la pratique de l’agroforesterie va permettre de préserver les conditions écologiques de production du café-cacao.”Avec l’agroforesterie notre sol redevient mieux fertile et nous préservons notre environnement en contribuant à la reconstitution du couvert forestier. Aussi va t-elle permettre de défendre l’image de notre café et Cacao sur le plan international. Nous souhaitons atteindre plus 1 millions d’arbres sur 3 ans“, a laissé entendre Mme Kadjo.

Tout en insistant sur la pratique de l’agroforesterie, l’émissaire du DG du Conseil Café-Cacao a appelé les producteurs à une synergie d’actions pour permettre la durabilité de la filière.« Nous avons tous intérêt à nous inscrire dans cette nouvelle culture. Nous devons changer notre façon de faire désormais. L’agroforesterie est le meilleur moyen pour rehausser l’image du Cacao ivoirien et booster notre production. Ne laissons pas notre Cacao et notre café être ternis par qui que ce soit  », souhaite t-elle.

Les producteurs ont été sensibles au message qui leur a été passé

Le capitaine Don Sun Sunda, directeur à la promotion de la foresterie, pour sa part, a expliqué le nouveau code forestier. À l’en croire, l’état actuel du couvert forestier a atteint un taux de dégradation de 90% de la superficie perdue depuis le 20ème siècle. Tous ces phénomènes, selon lui, sont dus à plusieurs actes, notamment les feux de brousse, le sciage à façon, l’orpaillage clandestin, l’insuffisance de l’application des textes, les faiblesses des effectifs. Le nouveau code forestier vise donc, selon lui, à préserver le couvert forestier pour les prochaines années. L’agroforesterie qui est un élément clé de préservation de la forêt va donner une plus-value au couvert forestier ivoirien, selon lui

Le préfet de Kouibly, Yao N’Dry Adolphe a, au nom du préfet de Duekoue, salué les échanges fructueux de cet atelier. Il a cependant exhorté les producteurs à s’approprier chacun ce projet.”Si nous ne faisons pas attention, notre Cacao va perdre sa valeur. C’est notre bien commun, faisons en sorte de réussir ce pari; faisons en sorte d’éviter les pièges en donnant une plus-value à ces deux cultures de rente », a conclu le représentant du préfet. 

Notons que c’est en novembre dernier à Yamoussokro que l’atelier national de revue des techniques agroforestières en culture de café et de Cacao en Côte d’Ivoire s’est déroulé avec à la clé plusieurs recommandations dont la redynamisation de l’Agroforesterie.

Doumbia Seydou Badian 

Sur le même sujet

Touba/ Plus de 41 tonnes d’anacarde impayées... Un stock de 41,19 tonnes d’anacarde impayées lié à la mauvaise qualité des produits a été signalé samedi 23 juin par Bamba Karim Djikrou, président de...
Touba / La fondation Awi soulage des groupements d... Avec une volonté affichée de sortir les femmes dans la précarité en leur permettant de se prendre en charge, la fondation African Women initiaves (Awi...
Le Cnra dévoile ses solutions pour la sécurité ali... Par Kindo Ousseny / Les Ivoiriens ne doivent pas craindre pour leur sécurité alimentaire face au changement climatique en cours dans le pays. L’assura...
Tonkpi : Ce que fait le Conseil café-cacao pour le... La délégation du conseil café cacao du Tonkpi de 2013 à maintenant, a realisé de nombreuses actions sociales en vue d'améliorer les conditions de vie ...
Aide à l’autonomisation des femmes de Godogouin Un cadre offre une décortiqueuse et une broyeuse aux femmes. Par Kindo Ousseny  / Les localités de Godogouin et Kpangouin 1, deux villages jum...
Reportage/ Une journée dans le four géant à sachar... Borotou-Koro, c'est la bourgade modernisée située à 80 km à l'Est de Touba, région du Bafing qui abrite depuis 1978, une usine de fabrication de ...
Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *