Man / Un bébé de 4 mois sauvé indemne des ruines de sa maison

Les populations du quartier Dioulabougou n’en reviennent toujours pas. À la fois un drame et un miracle se sont produits ce samedi 28 septembre.

La petite Samassan, dans les bras de son père, a eu beaucoup de chance

La petite Doumbia Samassan, âgée de seulement quatre mois s’est retrouvée sous les gravats suite à un effondrement de leur maison. Mais la petite s’en est sortie sans la moindre égratignure de cet incident.

Aboubacari Doumbia, son père, revient sur les circonstances de cet accident qui a failli coûté la vie à leur enfant.« J’étais entrain de causer devant la cour samedi (28 septembre) quand j’ai entendu les hurlements de ma femme qui criait:” Ma maison est tombée, venez nous aider”. Aussitôt je suis entré en vitesse pour voir. Le constat était alarmant. La chambre était complètement détruite. J’ai commencé à enlever les premiers débris quand la sœur de ma femme m’a dit que ma fille était en bas. J’étais complément déboussolé tellement les débris étaient beaucoup. J’ai continué à enlever les briques sans voir l’enfant. C’est tout en bas que j’ai vu la fillette inconsciente », a introduit M Doumbia.

Choqué, il demande qu’on aille mettre l’enfant à l’abri dans une autre maison. « Pour moi c’en était fini pour l’enfant. Je me suis armé de courage et j’ai continué à nettoyer la maison», a t-il poursuivi.

Pendant qu’il était occupé au nettoyage de sa maison, arrivent les docteurs et infirmiers de la Pmi, situé juste à côté, pour récupérer l’enfant. Ce sont eux qui après avoir ausculter l’enfant constatent qu’elle n’a rien. « J’étais encore sous le choc quand j’ai appris que l’enfant s’était réveillé à la PMI. J’étais sans voix. Une fillette de 4 mois sortie sous des débris de murs sans égratignures. La louange est à Dieu car c’est un miracle. Je me suis précipité pour aller voir. J’ai trouvé ma petite fille souriante en pleine vie », a clôt le père. Les dégâts sont importants. La chambre s’est écroulé complètement et le lit littéralement écrasé.

Sur les raisons de cet effondrement, le père explique que, c’est dû à l’eau de ruissellement des voisins qui passe derrière le mur, qui l’a rendu humide et fini par le faire craquer.
En tout cas, la petite Doumbia Samassan que nous avons vu se porte très bien. Quand à la maison, la famille Doumbia est entrain de la reconstruire. Pour l’instant elle a trouvé refuge chez les voisins.

Doumbia Seydou Badian

Sur le même sujet

MAN: Laurent vend une maison fictive à dame Jeanne... Par Doumbia Balla Moïse/ Âgé de 48 ans, Téhé Guéi Laurent s'est rendu coupable courent janvier 2018 d'escroquerie portant sur la somme de 2.500.000 f ...
Man : trafic de drogue, un trafiquant pris avec 40... Par Doumbia Balla Moise / Hamed Sangaré, 26 ans, 2 femmes et père de 5 enfants indélicat trafiquant de drogue vient de tomber dans les filets de la po...
Le cimetière municipal de Man profané Des nombreuses maisons poussent sur les tombes. A Man, les morts enterrés au cimetière municipal n’ont plus le sommeil tranquille. Les tombes sont ...
Man: Un instituteur poignardé à mort Par Doumbia Balla Moïse / La nuit du mardi 27 mars au mercredi 28 mars a été dramatique dans la capitale du grand Yacoubadougou Paris (Man). Un instit...
Crise de jalousie à Touba : on frôle le drame Par Cheick Lamine / Pensant être trompée par son conjoint, une femme s'enferme dans la chambre et tombe dans le coma. Jusqu'à où la jalousie pe...
Koro : Le présumé assassin d’un couple arrêt... Fin de parcours pour Diomande Adama, l'homme qui aurait froidement abattu un homme et son épouse dans leur champ avant de prendre la poudre ...
Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *