Touba/ Élaboration du PND 2021-2025 : Les populations identifient les secteurs prioritaires d’investissements

En vue de booster le développement dans la région du Bafing en tenant compte des priorités de la région, le ministère du plan et du développement a organisé du 30 septembre au 02 octobre 2019 à la préfecture de Touba, un séminaire de réflexion sur les « Revues locales de la mise en œuvre du Pnd 2016-2020».

Cette initiative s’inscrit dans la dynamique du gouvernement ivoirien, tout comme son plan social (Ps Gouv 2019-2020), d’inscrire au cœur de son action, l’accélération de l’accès des populations aux services de base dans « une démarche participative et inclusive », prenant en compte, leurs aspirations majeures.

Il s’agissait, pour les participants de faire une analyse critique des résultats atteints par le programme national de développement (Pnd) dans le Bafing après plus de trois années de mise en œuvre (2016, 2017, 2018,) d’en déceler les contraintes et opportunités d’exécution pour déboucher en fin de compte, sur « des recommandations pertinentes » et de proposer de nouvelles orientations stratégiques en vue de l’élaboration du Pnd 2021-2025. Les réflexions menées ont essentiellement tourné autour de deux questions centrales : Ce qui a été réalisé depuis 2016 pour contribuer à l’élan de développement national et les actions majeures à mener pour le développement du Bafing au cours du quinquennat 2021-2025 ? 

Au terme des travaux, pour la période 2021-2025, les forces vives du Bafing ont dégagé les domaines d’investissement prioritaires constituant les aspirations majeures des populations locales. Dans l’ordre de préférence ce sont, entre autres, les infrastructures routières, l’eau potable, la santé, l’électricité, l’agriculture, l’éducation, la défense et la sécurité.  

Se félicitant de l’engagement des participants, de la qualité des travaux et de la pertinence des propositions faites, le directeur de la planification au ministère du plan, Salifou Traoré a assuré que les vœux formulés par les populations du Bafing seront intégrés au document final y compris les autres domaines d’investissement.

Abondant dans son sens, Kouakou Yao Dinard, préfet du département de Koro, représentant le préfet de région, avant de clore l’atelier, a exprimé des mots de remerciements à l’endroit des administrés et de l’Etat. Il a souhaité que « les propositions pertinentes », sorties des assises, soient effectivement prises en compte au niveau central.

Cheick Lamine

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *