Tonkpi/Lutte contre la pauvreté: 5300 femmes aux portes de l’entrepreneuriat 

5300. C’est le nombre de femmes du Tonkpi qui sortiront bientôt de la précarité pour créer leurs propres entreprises.

Une opportunité nouvelle s’offre aux femmes du Tonkpi

L’annonce a été faite le jeudi 10 octobre dernier au Centre audiovisuel de Man au cours du lancement de la Caravane 100 milles femmes pour l’entrepreneuriat, initiée par la commission genre femme entrepreneuriat de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (Fipme) et ces partenaires. 

Pour le Dr Samuel Mathe, président de la Fondation africaine pour le développement économique (Fafede), partenaire technique, cette caravane s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’autonomisation des femmes de toutes les régions de Côte d’Ivoire en améliorant leur conditions de vie.”Nous irons dans toutes les régions de Côte d’Ivoire, former les femmes desdites régions pendant 3 jours sur l’entrepreneuriat à 0 francsC’est à dire comment démarrer son activité génératrice de revenu quand on a pas les moyens. Après les 3 jours elles seront coachées pendant 4 semaines. Et ensuite nous les mettons sur un moteur de recherche sur internet pour le e-commerce. Nous les connectons à d’autres femmes et nous les suivons 12 mois pour en faire de véritables femmes d’affaires”, a laissé entendre Dr Samuel.

Pour ce qui est des financements, Dr Samuel dira que ce sont plus de 23 institutions qui les accompagnent notamment le Fafci, Unacoopci, Uba, la Sib… dans cette initiative. 

Bla Nadine, commissaire des Journées nationales des chefs d’entreprises (JNCE), a salué cette volonté qui cadre avec l’objectif des JNCE. C’est pour quoi s’est elle engagée à financer les femmes qui auront les meilleurs projets et s’assurer que toutes ces femmes soient parrainée par les participants chef d’entreprise aux JNCE.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et président du conseil régional du Tonkpi, Mabri Toikeusse, parrain de cette étape, s’est félicité de l’initiative qui, selon lui, est aussi la volonté du conseil régional de rendre plus autonomes les femmes du Tonkpi. C’est pourquoi a-t-il exhorté les femmes à prendre à bras le corps ce projet pour qu’elles soient de véritables femmes d’affaires.

Abondant dans le même sens, Mme Kouadio épouse Zekre, présidente des femmes entrepreneurs de Côte d’Ivoire a exhorté ses paires à venir massivement se former. « Nous avons des opportunités que nous négligeons. L’état de Côte d’Ivoire pense chaque fois à nous pour notre autonomisation. Ce genre d’occasion ne se présente pas toutes les fois. C’est pourquoi chers femmes venez vous faire former. Il faut prendre votre destinée en main. Vous ne deviendrez pas seulement autonomes mais vous serez de véritables chefs d’entreprises  », a-t-elle lancé. Précisons que sur les 5300 femmes, le département de Man compte 2500 bénéficiaires. 

Doumbia Seydou Badian

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *