Tonkpi / Surveillance de la Réserve intégrale du Mont Nimba : 10 individus arrêtés, jugés et condamnés

La collaboration entre les forces de l’Office ivoirien des parcs et réserves et les agents des eaux et forêts de la Guinée dans le cadre de la surveillance du la réserve intégrale du mont Nimba va bon train. C’est donc dans ce cadre que les agents des eaux et forêt du pays de Sékou Touré ont interpelé dix individus de nationalité ivoirienne soupçonnés de violer la réserve et les ont mis à la disposition de la justice ivoirienne.

L’information a été donnée récemment par le directeur de la zone ouest de l’OIPR, le colonel Zanou Moise lors de la réunion du troisième trimestre  du comité local de gestion de la réserve intégrale du mont Nimba, (CGL-Nimba).

Au cours de cette rencontre le directeur de zone a indiqué que ses services ont pu mettre la main sur les 10 prévenus grâce à une collaboration entre ses hommes et les eaux et forêts de la Guinée. Selon lui, c’est sur la partie Guinéenne de la réserve que les présumés délinquants ont été interpellés avant de les mettre à la disposition de la justice ivoirienne étant donné qu’ils sont tous de nationalité Ivoirienne.

Les cérémonies de de remise des prévenus ont eu lieu à deux reprises en territoire guinéen respectivement le 04 juillet à Zôh pour six individus et à Lola le 20 août pour 4 autres individus. « Les six premiers ont été jugés et condamnés par la section du tribunal de Danané. Ils ont écopé chacun  6 mois fermes, 100 000 francs d’amande et 600 000 francs de dommage et intérêts. Les 4 autres ont pris chacun trois mois fermes, 100 000 francs d’amande et 600000 francs de dommages et intérêts », a précisé le directeur de la zone ouest de l’Oipr.

Le colonel N’Goran Djè, directeur technique représentant le directeur général de l’OIPR, s’est félicité de cette collaboration entre forces guinéennes et ivoiriennes dans la protection de la réserve. « Tous les ivoiriens sont sensés connaitre la loi, celui qui ne respecte pas la loi sera punis comme ça été le cas. Néanmoins toute personne qui veut visiter la réserve fait la demande. Non seulement nous lui donnons l’autorisation mais mieux on la fait accompagné par nos hommes pour assurer sa sécurité », a indiqué l’officier supérieur de l’OIPR.

Au cours de cette réunion du troisième trimestre du CGL Nimba, le lieutenant Gondo Patrice a assuré l’auditoire de ce que malgré les difficultés  d’ordre logistique et climatique, la surveillance de la réserve est bien assurée. Cependant, il a déploré quelques indices d’agression dans la zone périphérique, le manque d’équipement adéquat pour la communication à l‘intérieur de la réserve, l’insuffisance de matériel de collecte de donnée, les pannes récurrentes des engins roulants qui sont vieillissants et en nombre insuffisant.

Il a en outre plaidé pour la dotation du secteur Nimba en matériel roulants et en outils de collecte de donnée, avec un renforcement des capacités des agents à l’utilisation de l’outil Smart.

Présent à cette rencontre, le préfet du département de Danané, Diarrassouba Abdoul Karim a félicité le CGL et l’OIPR pour leur efficacité dans la protection de la réserve avant de les encouragé à poursuivre sur cette lancée. Il s’est réjoui de la constance avec laquelle les membres du CGL prennent part aux différentes sessions. Le préfet, président du CGL a salué les actions de l’ancien chef secteur du Nimba, le commandant Mobio avant de souhaiter la bienvenue au capitane Zoh Djimi Patrice qui le remplace.

Kindo Ousseny à Man

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *