Man / fermé depuis 4 ans : Les musulmans sunnites plaident pour l’ouverture de la grande mosquée 

Les musulmans sunnites de la région du Tonkpi souhaitent la réouverture de leur grande mosquée à Man, sis au quartier Domoraud. Ils l’ont exprimé au cours de leur assemblée générale qui a vu l’investiture du nouveau bureau régional de l’association des musulmans sunnites de Côte d’Ivoire (Amsci). C’était les 16 et 17 novembre à Man.

Les responsables de l’amsci veulent la réouverture de leur mosquée

C’est en présence des autorités de la ville que le Rais national de l’Amsci, Dr Fadiga Moussa al Farouck a plaidé pour sa réouverture avant l’année 2020. « Il est inconcevable que la mosquée soit fermée depuis plus de 4 ans. Nous devons comprendre que c’est une situation grave pour nous musulmans. Nous musulmans nous devons pas accepter cela. Nous avons eu des échanges avec plusieurs ministres pour plaider pour l’ouverture. Trop c’est trop, il faut qu’on ouvre la mosquée, nous sommes allés chez tous les guides, les autorités pour leur dire que nous souhaitons que notre mosquée soit réouverte. Nous sommes confus et inquiets car rien ne peut se faire si une mosquée est fermée. Cette situation ne profite à personne. Il faut qu’on pense à nous et notre bien-être et à celui de la communauté  », a-t-il lancé. Et de Poursuivre :  « Nous pensons que rien n’empêche la réouverture de notre mosquée. La mosquée n’est pas la propriété de quelqu’un mais de la communauté. Nous avons déjà tout essayé. Il faut que les autorités de la région nous donnent notre mosquée pour que nous y prions. Nous appelons tous les acteurs politiques et l’administration de nous faciliter cette situation. Nous espérons que notre mosquée nous soit donnée avant janvier 2020 c’est à dire d’ici fin décembre ». Toutefois, le Raiss national a exhorté les populations à Adhérer à la stratégie nationale d’intégration islamique et faire  des enfants des citoyens utiles pour le pays.

Au nouveau bureau régional,  il les a appelé au rassemblement et à l’humilité.« Je vous exhorte à dépassionner les sujets d’intérêts communautaires. Les responsables, à s’approprier les points essentiels de leur feuille de route. Soyez rassembleurs, humbles et à l’écoute de toutes et de tous. Œuvrer dans le sens de la réconciliation et du pardon. Il ne faut pas céder à la division. Votre mandat doit être placé sous le sceau de l’unité vraie  », a terminé le premier responsable des sunnites de Côte d’Ivoire.

Mohamed LAMINE Cisse, Assane Toure, Mohamed Lamine Camara et Adja Fanta Kone ont été respectivement élus Raiss du Tonkpi, président du Conseil des imams sunnites (Codis), des jeunes musulmans de Côte d’Ivoire et de la convention des femmes musulmanes sunnites de Côte d’Ivoire (Cfmsci).

Doumbia seydou Badian

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *