Saguipleu / Lutte contre la pauvreté et ventes de terre : La recette de Dr Kpan Victor, enseignant-chercheur.

La vente des terres  et la pauvreté constituent le talon d’achille des populations de l’ouest montagneux. A Saguipleu dans la commune de Sangouiné, Dr Kpan Victor enseignant chercheur à l’université Alassane Ouattara de Bouaké croit trouver une solution à ce problème qui met à mal la cohésion sociale dans le terroir.

La réponse à la pauvreté endémique des populations selon l’enseignant chercheur est l’accompagnement dans le travail pour la mise en valeur des terres arables. Pour redonner vie aux plantations de café et cacao, du village et accroître les recettes des paysans, Dr Kpan Victor a offert à son village un atomiseur pour traiter les plantions contre  les insectes nuisibles et les mauvais herbes.

« Pour occuper nos parents et leur permettre d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, nous avons négocié et obtenu des semences de riz avec le centre national de recherche agronomique que nous mettons à la disposition des jeunes et nos parents. Lorsque vous recevez par exemple 20 kilogrammes de semences et la sommes de 100 francs pour réaliser votre verger, à la récolte, vous remboursez les 100 milles et les 20 kilogrammes de semences sans intérêt. Et nous mettons cela à la disposition d’autres personnes qui en font autant. Cela est en cours depuis deux et nous avons des résultats satisfaisants », a indiqué le donateur.

En plus cette nouvelle année 2020, il a initié un projet de fabrication d’attiéké avec du manioc produit sur place au bénéfice des jeunes filles du village. Ce projet d’un coût de 5 millions permettra de doter les bénéficiaires de broyeuses mobiles de manioc, d’un tricycle et de fonds pour la création des champs de manioc. Un projet qui va démarrer en ce début d’année. Les fonds étant déjà disponibles.  

Gondo Gueu Solange, fille de Saguipleu et porte-parole des femmes du village ne cache pas sa joie face aux actions de celui qu’elle appelle son papa Kpan Victor qui s’est véritablement engagé dans la résolution des problèmes les plus cruciaux du village. « Ici nous produisons le manioc que nous n’arrivons pas à écouler. Avec le nouveau projet qu’il a initié, nous aurons nos seulement la possibilité d’accroître notre production, mais de la transformer surplace et pouvoir l’écouler vers les marchés de la région », s’est-elle réjoui. Elle par la suite invité les autres cadres du village qui fuient le terroir à revenir à la raison en suivant l’exemple de Docteur Kpan Victor qui est en train de donner un nouveau visage à Saguipleu.

 Le chef du village Gueu Degba Jules ne cache pas sa fierté de savoir qu’une lutte efficace est entrains d’être menée dans son village à la fois contre la pauvreté et contre les ventes de terre qui gangrènent la région. En novembre 2019, l’enseignant –chercheur a initié avec le commandant de la brigade de gendarmerie de Sangouiné une journée de sensibilisation sur mes méfaits des ventes de terre et leurs impacts négatifs sur la cohésion sociale.

Kindo Oussény à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *