Man / Concert de l’unité : Alpha Blondy enflamme le stade Léon Robert; son message aux hommes politiques 

Annoncé à grandes pompes à Man, dans le cadre de sa tournée nationale pour l’unité et la Paix, celui qu’on surnomme le « Kôrô » national (Alpha Blondy), en compagnie du Solar System, a enflammé le stade Léon Robert où il s’est produit dans la nuit du samedi 11 janvier.

Alpha Blondy a donné une prestation haut de gamme.

C’est en présence des autorités et devant une foule de personnes acquise à sa cause que Jagger, autre sobriquet de la star mondiale du reggae, a distillé ses plus belles sélections musicales à l’occasion de ce concert offert par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Il est 23 heures quand le Solar system donne le top départ et annonce l’arrivée de l’icône du Reggae. C’est un Alpha Blondy vêtu en chef Dan qui avance à pas majestueux, tel un chef, micro en main pour monter sur le somptueux podium dressé pour la circonstance.
« Est-ce que les baramôgô sont là?Est-ce que Man est là? Est-ce que vous êtes là? On va se laisser!!!  », scandait la vedette du jour en avançant.

Le public mannois n’a pas boudé son plaisir.

Jérusalem, est le premier titre par lequel il se dévoile aux milliers de mélomanes mannois debout comme un seul homme pour l’accueillir. Le mercure monte, au fur et à mesure, qu’il enchaîne les différentes sonorités de son riche répertoire.
L’on peut citer, pèle mêle, Rinbow in, Human Race, Multipartisme, Crime spirituel, Whole lotta love, Cocody Rock, Sweet Fanta Diallo, Life, Peace in Liberia, Païens, Haridjinan, Bahia, Téré, Sebe Allah, Wish you were here, Brigadier sabary etc… Toutes ces sonnorités sont reprises en chœur chaque fois par le public surchauffé.

Alpha Blondy, à chaque transition, donne un message de sensibilisation en direction du public et des hommes politiques. « On va régler ça (nos différends politiques) à l’amiable. Quand le multipartisme est arrivé tout a basculé. Il ne faut pas laisser la politique occidentale nous diviser. Ce qui est valable en occident n’est pas forcément valable ici. Nous voulons vivre dans la diversité sans se heurter. Nous ne voulons plus de discours de divisions. Il faut que les politiques calment les cœurs brisés et meurtris. Trouvez les solutions politiques aux problèmes politiques. Il ne faut pas qu’ils nous utilisent à leur guise », a lancé Alpha Blondy.

Spécialement aux politiciens, il dira:
« La famille politique doit être  comme une équipe de football. Il faut jouer et que seul le meilleur gagne. Il ne faut pas qu’on entâche la bonne marche du développement social et économique. Les nouvelles sont mauvaises dans le monde et autour de nous. Nous voulons un monde de paix », a-t-il martelé. Avant de s’éclipser aux alentours de 1h 10. C’est 2 heures de live non-stop qu’il aura a offert aux mélomanes.

Leaders, Vitale, Abou Nidal, pour ne citer qu’eux, étaient également de la partie, note t-on. 

 Seydou Badian 

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *