Tonkpi : Le Cheick Al Aïma Aboubakar Fofana interpelle les hommes politiques

Le guide suprême de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, le Cheick Al Aïma Aboubakar Fofana, président du conseil supérieur des imams est en tournée dans l’ouest de la Côte d’Ivoire pour sensibiliser les ivoiriens à la culture de la paix, la cohésion sociale et surtout plaider pour des élections apaisées en 2020.

« Nous ne sommes pas des politiciens, nous ne sommes pas venus faire une campagne, mais nous sommes des supporters de la paix, et notre candidat c’est la paix », a indiqué le président du Cosim. Il a invité la population et les candidats à envisager cette année électorale avec sérénité, avec sagesse, avec maturité politique. « Quand on est mûr politiquement, on ne fait de palabre. Les européens disent le jeu politique. C’est juste de l’amusement, quand tu es battu, tu félicite le vainqueur. Et la vie continue. Si la période électorale arrive, allez-y voter le candidat de votre choix. Ce n’est pas la guerre, ce n’est pas une affaire de divorce, ce n’est pas la destruction de l’amitié, ce n’est pas non plus la fin de la fraternité. Rien de tous ça, c’est juste un jeu », a-t-il indiqué. Pour lui, la politique et les élections ne sont pas une affaire de vie ou de mort. Il a exhorté ses compatriotes à éviter tout palabre du fait des élections.

Le président du Cosim a fait savoir à la communauté que l’objet de sa mission est le message d’Allah. Le message de la paix pour que les populations soient en harmonie avec l’enseignement de Dieu. «Entrez entièrement dans la paix car c’est dans la paix que nous allons tout réaliser. On ne peut rien faire dans la guerre, on ne peut rien faire dans la haine. On ne peut rien faire pendant les conflits car quand la guerre commence, tout s’arrête. Le marché s’arrête, les efforts s’arrêtent, les usines s’arrêtent, tout s’arrête, la vie s’arrête et la vie c’est la paix et la paix c’est la vie », a-t-il sensibilisé.

C’est pourquoi dit-il, « nous sommes venus vous voir pour prévenir les conflits, pour anticiper par la prière. Faire des bénédictions pour la paix, pour le bien-être de la population ». Selon lui ce sont ces mêmes bénédictions qui ont fait qu’en Arabie Saoudite, malgré le climat défavorable, rien ne manque à la population. Pour lui c’est Dieu qui a créé le monde dans toute sa diversité, et il faut accepter cela pour vivre ensemble dans la paix et la cohésion.

« Évitez la solidarité dans le mal, refusez de vous entraider dans le péché. Coopérez dans le bien et dans la piété. Nous sommes tous des frères, tous d’Adam. Combattre quelqu’un pour ce qu’il est, c’est la plus grande injustice et Dieu n’aime pas ça », a-t-il fait remarqué.  Abordant l’actualité liée aux conflits inter-religieux à Man, le guide Suprême des musulmans de Côte d’Ivoire a exhorté les imams à éviter les propos pouvant engendrer des conflits dans les mosquées. A éviter de faire des moquées des lieux de conflits tribaux, car le tribalisme est une mauvaise chose. La mosquée est un lieu d’enseignement, un lieu d’éducation.

Le sous-préfet de Podiagouiné, Zehi Serge, représentant le préfet de la région du Tonkpi, préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man a traduit l’attachement et le dévouement du préfet Soro Kayaha Jérôme pour toutes les initiatives qui s’inscrivent dans le sens de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. Ces valeurs si chères et si précieuses sans lesquels aucun   peuple, aucune nation sérieuse ne peut prétendre à un développement harmonieux et durable. « Le préfet me charge de vous exprimer toute la caution de l’administration et par-delà celle du chef de l’état et son gouvernement pour votre dévouement à leur côté, relativement à ce noble projet de sensibilisation, à la consolidation de la paix et au renforcement de la cohésion sociale inscrit au programme de cette tournée. Ces actions arrivent bien à propos au regard des enjeux électoraux qui pointent à l’horizon mais aussi et surtout par rapport à l’environnement sociopolitique actuel », a-t-il salué. Le maire de la commune de Man Aboubakar Fofana s’est réjoui  de cette mission de cohésion et de paix initié par le président du Cosim.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *