Ouaninou/Après sa réhabilitation par le ministre Moussa Sanogo, le centre de santé transformé en hôpital général

Le bien-être des populations du Bafing tient à cœur le ministre Moussa Sanogo, ministre auprès du premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’État. Ce samedi 15 février, il a procédé à Ouaninou, à l’inauguration de l’hôpital général de la ville réhabilité par ses soins et au lancement des travaux de construction et de réhabilitation de plusieurs autres centres de santé dans la région du Bafing.

Le ministre lors de la coupure du ruban

Précédemment Centre de Santé Urbain de Ouaninou, l’établissement sanitaire de la capitale du “Gboh” (Ouaninou) vient de connaître une véritable métamorphose grâce à la réalisation de travaux de grandes envergures par le ministre Moussa Sanogo. Il s’agit de la construction d’un laboratoire et d’un hangar de vaccination, la réhabilitation et l’extension de la maternité, du dispensaire, le bâtiment de mise en observation, la salle des suites de couches et de la pharmacie sans oublier l’amélioration de son plateau technique. Ce qui a valu son érection en Hôpital Général par le ministère de la santé et de l’hygiène publique.

En plus de Ouaninou, les centres de santé des localités de Ferentella, Ganhoué et Touba ont bénéficié des travaux similairesQuant aux localités de Koro, Bilalo, Guinteguela, Gbêtêman, Kamassêla, elles verront bientôt leurs centres de santé construits ou réhabilités dans cette même dynamique.

S’exprimant le ministre Moussa Sanogo a indiqué que la santé est le premier bien de l’homme sur terre et constitue une priorité pour le président Alassane Ouattara.«(…) C’est pour cela qu’il a lui même présidé un conseil présidentiel sur la santé en août 2017 qui a adopté un vaste programme d’investissement dans ce secteur d’activité. Ce sont donc les orientations directes du  chef de l’État que le gouvernement s’évertue à mettre en œuvre à travers des travaux importants menés sur les principaux centres de santé du pays comme le CHU de Yopougon et celui de Man lancé il y’a quelques mois», a-t-il indiqué.

Photo de famille avec le personnel soignant de l’hôpital général de Ouaninou

Sachant bien que le gouvernement ne peut tout  faire au même moment, il a, en tant que fils de la région, décidé d’apporter sa contribution. «
À l’instar des efforts que nous avons déployé dans la région dans d’autres domaines comme l’eau potable, l’éducation et l’électrification, nous avons travaillé durement pour réaliser quelques marges financières pour la réhabilitation et la construction des établissements sanitaires dans la région ainsi que l’équipement du plateau technique. Cela en vue d’appuyer l’action gouvernementale », a expliqué le ministre Moussa Sanogo.

Parlant du bitumage Touba-Ouaninou-Sawêla promis par le président de la république, le ministre a annoncé pour très bientôt le lancement des travaux par une des plus hautes autorités du pays. Il a terminé ses propos par lancer un appel aux cadres, filles et fils de la région où qu’ils soient afin de contribuer au développement de leur région natale.« Faisons en sorte que chacun d’entre nous ait sa marque dans le Bafing pour que cette région qui a du potentiel énorme puisse se transformer très rapidement », a-t-il lancé.

Au nom  des populations, Bamba Vagamon a exprimé toute sa gratuite au chef de l’État Alassane Ouattara, au premier ministre Amadou Gon Coulibaly et au ministre Moussa Sanogo. Pour lui, le ministre a vu juste en réhabilitant le centre de santé qui est le centre de santé de référence du département du fait de sa position de centre de santé frontalier. Il a formulé la doléance de doter la ville de Ouaninou d’un château d’eau de 200 m3 afin de soulager la population des pénuries constante d’eau car «l’eau c’est aussi la santé ».

Ainsi après plusieurs actions menées dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations notamment dans les secteurs de l’éducation, l’hydraulique et l’électricité, le ministre Moussa Sanogo s’attaque au domaine de la santé.

Cheick Lamine

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *