Tonkpi/ Coronavirus : L’Ong Likoleh-CI sensibilise le monde rural

L’organisation non gouvernementale Likoleh Côte d’Ivoire a initié une campagne de sensibilisation dans le cadre de la lutte contre le virus du COVID 19 dans les villages de la région du Tonkpi. La première localité visitée ce mardi 24 mars 2020 est Kouitongouiné 1. Localité d’environ  500 habitants.

Selon Martin Tiémoko Bih, il est question d’emmener les populations à un changement de comportement à travers l’adoption stricte des règles d’hygiènes édictées par le gouvernement ivoirien.

« Nous voulons motiver les populations à prendre elles-mêmes des initiatives d’installer dans chaque ménage des dispositifs de lavage de mains avec des seaux ordinaires, des gobelets et du savon. Ajouter si possible du chlore dans l’eau », a expliqué le coordonnateur projet de Likoleh-CI. Pour lui, c’est le moment d’anticiper car soutient-il, avec l’incivisme, et l’ignorance des parents, il faut éviter à tout prix que cette maladie prenne quartier dans nos villages. « Si cela arrive un jour, ce sera catastrophique pour notre région et pour notre pays », a-t-il prévenu.

Dans son message, le coordonnateur projet a insisté sur le lavage régulier et obligatoire des mains, l’interdiction de la consommation de la viande de brousse, éviter les déplacements inutiles vers la ville, s’abstenir de tour rassemblement de plus de 50 personnes, respecter la distance minimale de un mètre entre les personnes dans les lieux publics, s’abstenir de se serrer les mains, se faire des accolades, tousser ou éternuer dans le creux du coude ou dans un mouchoir jetable. Tiémoko Bih a exhorté les populations à signaler tout cas de grippe suivie de fièvre et de difficulté respiratoire au centre de santé le plus proche,  et surtout à s’auto confiner dans sa maison pour éviter de contaminer d’autres personnes, si toute fois elles sont rentrées en contact avec des cas suspects. Rappelant les nouvelles mesures du président de la république, le coordonnateur projet de Likoleh a invité la population à mettre fin aux fréquentations des restaurants, maquis et bistrots qui d’ailleurs sont officiellement fermés depuis lundi à minuit. Il a aussi rappelé le couvre-feu qui commence ce mardi 24 mars de 21 heure à 5 heure jusqu’à nouvel ordre.

Tiémoko Bih a mis à  disposition du chef du village un kit de lavage de mains de des cartons de savons qui doivent être distribués dans les ménages. A Kouitongouiné 1, Likoleh-CI a désigné un point focal qui va poursuivre la sensibilisation de porte-à-porte.  

Cette initiative de l’Ong Likoleh est saluée par la communauté villageoise. C’est le cas par exemple de Siaba Vallet, paysan qui est tombé sur la sensibilisation dans un ménage, et a posé des questions pour avoir selon lui les vraies informations sur l’épidémie du coronavirus.  

Voilà une structure qui mérite d’être accompagnée par l’Etat et les organisations internationales pour plus d’efficacité dans ses actions.

Kindo Ousseny

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *