Man / Épidémie du Coronavirus : Comment les animateurs sportifs vivent la galère du moment?

Les mesures de restriction imposées dans le cadre de la lutte contre la propagation du Corona virus impact plusieurs corps de métier. Les animateurs du football de Man et toute la région du Tonkpi ne sont pas en reste.

Youssef Salman Makindé dit Amocachi, président régional des centres de formation de football passe le  clair de son temps sur les stades pour entrainer des jeunes footballeurs, ou encadrer les tournois de football qui se jouent dans la cité.

Aujourd’hui, même si la ville de Man ne compte aucun cas suspect encore moins confirmé de malade atteint du Covid 19, Amocachi se voit dans l’obligation de se confiner à la maison.

Selon lui, toute sa vie c’est le football. Il est responsable d’un centre de formation de football qui porte son nom. Le centre de formation Makindé FC. « Nous trouvons nos revenus dans les frais d’inscription de nos jeunes athlètes, dans les cotisations mensuelles  et aussi dans l’organisation des tournois que nous initions dans la région. Mais avec cette épidémie qui nous oblige à arrêter tous les sports qui nécessitent des contacts physiques, nous sommes obligés de tout arrêter » explique-t-il.

 « Nous sommes obligés de suivre les consignes du ministre des sports et de la fédération ivoiriennes du football. Tous nous avons obligation de respecter ces mesures pour nous protéger nous-mêmes et protéger nos proches », a-t-il souligné. Pour lui, ces arrêts d’activités sonnent aussi l’arrêt des recettes.  C’est une situation difficiles à vivre mais il faut faire avec tant que nos vies en dépendent. Notre interlocuteur a ajouté que tous les centres de formations de football et toutes les équipes et associations sportives de la région du Tonkpi traversent tous les mêmes difficultés. Il les encourage tout de même à tenir bon, et à ne surtout pas céder à l’indiscipline ou à l’incivisme. Ce qui pourrait être préjudiciable non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour toute la région du Tonkpi.

A Man il existe 10 centres de formation football dont 8 sont en règle vis-à-vis de l’administration et 6 sont agréés au niveau de la fédération ivoirienne de football. Cette pandémie du Coronavirus donne un coup de frein au championnat de détection de talents initié par le ministre Konaté Sidiki en vue de construire une équipe olympique de football pour les compétitions nationales. Ce tournoi prévoyait 5 éditions avant la fin de l’année 2020.

Kindo Ousseny

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *