Interview/ Dr Carlo Montaguti : ” On aura plus de chance de surmonter la maladie si on suit un régime de vie sain”

Quelles sont les personnes les plus exposées au Covid-19 ? Pourquoi les enfants résistent à la maladie? Quels sont les dangers liés à l’automédication ? Ou comment gérer le stress qui nous submerge en ces temps difficiles liés au Coronavirus ? Ce sont autant de questions auxquelles Dr Carlo Montaguti responsable du Centre Médico social des Focolari de Man, notre expert santé, dans ce deuxième entretien lié à la pandémie du Covid-19.

Q: Le coronavirus n’est pas inconnu du monde médical. Il existe chez les animaux, apprend-on. Comment a pu se faire le passage de l’animal à l’homme?

R: Le coronavirus est une famille de virus très répandus chez les animaux. En général, ils ne sont pas dangereux pour l’homme. Mais il arrive que le virus fasse une mutation qui le rend agressif pour l’homme. Dans ce cas (du Covid-19) le virus était chez les chauves-souris et peut-être il avait colonisé le pangolinLa manipulation de ces animaux non domestiques rend plus probable le saut vers les humains.

Q: Y’a t-il une catégorie de personnes qui sont plus exposées que d’autres au Covid-19? Pourquoi ?

R: Le covid-19 est très contagieux et tout le monde peut être infecté. Chaque personne infectée par le virus le transmet à une moyenne de 3 autres personnes. Mais la maladie qui en découle est très différente selon l’âge et la présence d’autres maladies dans le corps humain. Les personnes âgées et les porteurs de maladies chroniques (diabète, hypertension, maladie cardiovasculaire…) sont les plus vulnérables: dans ces catégories la létalité est élevé. Mais il y a aussi les enfants malnutris, les tuberculeux et les personnes vivants avec le Sida, à surveiller.

Q: Que peuvent elles faire afin d’être beaucoup plus résistantes?

R: En général, à part la prévention de l’infection, on aura plus de chances de surmonter la maladie si on suit un régime de vie sain: alimentation équilibrée et n’être pas obèse, faire des activités physiques, dormir au moins 7 heures par nuit, ne pas fumer et consommer peu ou pas d’alcool, avoir une vie relationnelle satisfaisante, s’occuper des autres, prier.

Q: On constate que les enfants sont épargnés par cette maladie. Sinon atteints dans une faible proportion. Y’a t-il une explication ?

R: Non, on ne le sait pas… On pense à une différence dans la réaction du système immunitaire ou à une différence dans le récepteurs cellulaires auxquels le virus s’accroche.

Q: De plus en plus, les populations sont portées sur l’automédication pour se protéger contre la maladie. À quoi s’exposent elles?

R: Dans les maladies graves et à fort impact communautaire, l’automédication est à proscrire ! Parfois les médicaments sont inefficaces, parfois les doses ne sont pas correctes et peuvent causer d’autres dégâts comme l’insuffisance rénale.

Q: Comment gérer le stress lié à cette crise sanitaire ?

R: La partie psychologique joue un grand rôle. La peur peut nous paralyser ou peut nous conduire à des comportements dangereux. Il faut garder son calme et agir de manière rationnelle. Il est important aussi de garder les liaisons affectives avec nos proches. Dans le cas, probable, d’un confinement le contact physique ne sera plus possible. Il faudra appeler les familiers surtout les plus vulnérables pour les encourager en attendant que le confinement soit levé.

Touré Ibrahima

 

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *