Touba/ Élevés et enseignants ont repris le chemin de l’école

Les établissements scolaires primaires et secondaires de la ville de Touba, chef-lieu de la région du Bafing, ont réouvert leurs portes ce lundi 18 mai 2020 après deux mois de fermeture due à la pandémie du Coronavirus.

Tôt le matin de ce lundi, les routes menant aux différentes écoles de la ville ont été prise d’assaut par les élèves et les enseignants à la grande joie des élèves et des parents d’élèves. Du groupe scolaire Nadiani 1&2 en passant par l’Epp Toubaco jusqu’à l’Epp Municipalité, élèves et enseignants étaient presque tous en classe.«Les collègues sont là, les élèves également. Le Dren nous a recommandé de disposer les enfants 1 par table-banc et de mettre en place un système de rotation afin de respecter les mesures barrières. C’est ce que nous avons fait et tout se passe bien», rapporte Koné Drissa, directeur de l’Epp Nadiani 2.

Même constat dans les établissements secondaires de la ville où toutes les dispositions sont prises pour assurer les cours aux élèves en classe de troisième et de terminale en attendant les autres élèves des classes intermédiaires qui reprendront dans les semaines à venir en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

L’entrée principale du collège Koné Mamadou dotée de dispositif de lavage de mains

Dans tous ces établissements, seul le portail principal disposant des dispositifs de lavage de mains est ouvert et les vigiles veillent à ce que tout le monde se lave les mains avant d’accéder à la cour de l’école.

Au collège Koné Mamadou, en plus des seaux d’eau et du savon disposés dans l’établissement, des masques ont été distribués à tout le personnel enseignant et administratif.«Nous avons scindé les classes en deux et disposé les élèves un par table-banc. Nous sensibilisons élèves et enseignants sur le port du masque. Il ne faut pas forcément attendre que le gouvernement vienne distribuer des masques. C’est une question de santé et chacun peut se procurer de ne serait ce que deux masques réutilisables. Ainsi il se protège et protège les autres également», estime Konaté Aboubakar Sidiki, directeur des études du Collège Koné Mamadou.

Pour rappel les écoles ont été fermé le 17 mars 2020 suite à une décision du chef du gouvernement afin de limiter la propagation du virus du Covid-19.

Cheick Lamine

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *