Touba/ L’Eid El Fitr célébrée dans le strict respect des mesures barrières

La communauté musulmane de la ville de Touba, à l’instar des autres villes de la Côte d’Ivoire, a célébré ce samedi 23 mai 2020, l’Eïd El Fitr marquant la fin du mois de Ramadan.

Les musulmans ont prié dans le strict respect des mesures barrières

Cette année, un dispositif particulier a été mis en place du fait de la maladie à Corona virus. En effet, la prière de deux Rakats sur l’esplanade de la grande mosquée de la ville, s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières pour se prémunir contre cet ennemi invisible qui n’a que trop meurtri l’humanité depuis pratiquement cinq mois.

Aux différentes entrées de la mosquée, des dispositifs de lavage obligatoire des mains sous bonne garde des agents de la Police, ont été installées. À l’intérieur, les fidèles, munis de masques de protection sont venus chacun avec sa natte ou son tapis de prière. Ceux-ci étaient disposés à un mètre les uns des autres.

Au terme de la prière, l’imam El Hadj Fadiga Alidjou, a exhorté ses coreligionnaires à avoir la crainte de Dieu, à être des croyants pieux et à œuvrer utile. Car, dira-t-il, chaque humain aura la récompense de ses actes, le jour de la résurrection. Rien n’étant éternel sur terre, il a incité les fidèles musulmans à perpétuer les acquis du mois sacré du Ramadan

L’imam Fadiga Kanvaly a fait des prières pour les autorités étatiques et pour le Cheikh Boikary Fofana

Il a, par ailleurs, formulé des vœux de voir la Covid-19, éradiquer de la planète terre mais aussi surtout qu’aucun cas positif ne soit détecté à Touba. Dans la même veine, il a souhaité le repos éternel au guide suprême de la communauté, Cheick Aïman Boikary Fofana, décédé, le 17 Mai dernierSans oublier de prier pour le Président de République, Alassane Ouattara et souhaiter une meilleure santé au premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Baffrou Kamano François, secrétaire général 2 de la préfecture de Touba, au nom de madame le préfet de région, a exprimé des encouragements à la communauté musulmane.« Le Ramadan intervient dans un contexte de crise sanitaire. En plus des efforts déployés par les scientifiques et chercheurs du monde, les prières, les sacrifices, les appels à Dieu lancés par les religieux sont d’un apport indéniable pour vaincre la pandémie », a-t-il dit. Il a sollicité des prières pour les autorités du pays avec à leur tête, le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Il a pour terminer rendu un hommage appuyé au Cheick Aïman Boikary Fofana.

Cheick Lamine

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *