Tonkpi/ Inhumation digne des personnes décédées de la Covid-19 : Les acteurs nationaux en formation

Réduire le risques de contaminations de personnes qui manipulent les corps des personnes décédées et garantir une inhumation sûre et digne à ces dernières, tel est le sens de la formation des acteurs nationaux qui se déroule à la direction régionale de la santé et de l’hygiène publiques de Man les 22 et 23 juin 2020.

Le thème de cette formation qui réunit une vingtaine de participants dans la salle des réunions de la direction régionale de la santé du Tonkpi de déroule autour du thème « Habilité pratiques et opérationnelles en vue d’une inhumation sûre et digne des personnes décédées lors d’une épidémie et soutien psychologique à apporter aux populations en cas de scénarii catastrophe avec décès massif ».

Selon Dr Doumbia Isaak Madjer, membre du comité national de la réduction des risques liés aux matières d’origine Nucléaires, radiologique, biologique et chimique, Cette formation vise à approfondir dans le cadre de la réduction des risques biologiques, les connaissances des acteurs nationaux sur la gestion des cadavres et au-delà, envisager les stratégie de communication pour prendre en charge d’éventuelles spécificités anthropologique.  

Durant les deux jours, les acteurs sont formés aux connaissances minimales requises pour le traitement appropriés des dépouilles des personnes décédées ainsi que les meilleurs pratiques de sépultures au regard des us, coutumes  et religions. Il est aussi question de montrer aux acteurs comment limiter au maximum les risques de contamination par les cadavres car selon Dr Doumbia Isaak, il a été découvert chez certaines personnes décédés, des virus vivant 5 jours leur rappel à Dieu.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation a été l’occasion pour le directeur régional de la santé et de l’hygiène publique Dr Tia Mamadou de rappeler les efforts du gouvernement dans la prise en charge de la maladie à Coronavirus. « Bientôt le Chr de Man va abriter un centre de traitement et de réanimation des malades de la Covid 19. Et une fois la construction de l’ouvrage achevée, nous aurons sur place un centre régional de dépistage dans la capitale du Tonkpi », a annoncé le patron de la santé dans la région.

Dans son mot d’ouverture, le secrétaire général 2 de la préfecture de Man, Kouakou Bah Yao André a traduit la détermination du préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man et l’ensemble du corps préfectoral à maintenir la flamme de la lutte contre la pandémie de la Covid 19. Il a exprimé les encouragements du préfet de région à l’endroit des acteurs du système sanitaire. Pour lui le gouvernement se donne les moyens de déclencher tous les leviers capables de venir à bout de cette pandémie qui affecte tout le système économique et social du pays.

La formation dans cet atelier est conduite par des experts locaux et ceux de l’institut nationale de l’hygiène publique.

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *