Tonkpi/ Affaire Mabri Toikeusse – RHDP : Les ministres Konaté Sidiki et Flindé Albert confient le dossier aux chefs coutumiers

Les ministres Konaté Sidiki et Albert Flindé ont eu une rencontre avec les chefs coutumiers de la région du Tonkpi le dimanche 28 juin 2020 à Gbêpleu pour tenter de ramener leur frère le ministre Mabri Toikeusse dans la famille du Rhdp. Ils ont invité les chefs coutumiers à se saisir du dossier.

Cette rencontre initiée  par le président du mouvement national des agriculteurs pour le Rhdp a vite pris les allures d’un cadre de réconciliation entre les fils et filles du Tonkpi. Le ministre Konaté Sidiki, Artisan de cette réconciliation a rappelé les circonstances du choix du premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat du Rassemblement pour les Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, ainsi que la position adoptée par le ministre Mabri Toikeusse qui pour finir a décidé de faire cavalier seul. 

« Nous vous prions de dire à  notre frère Mabri Toikeusse que nous l’aimons, et que sa place c’est au sein de sa famille Rhdp. Dites-lui également d’arrêter cette course sans issues et de rejoindre ses frères pour que nous puissions terminer ensemble ce que nous avons commencé », a confié le ministre Konaté Sidiki aux chefs coutumiers du Tonkpi dans le quartier mythique de Gbêpleu. Village souche de la ville de Man.  

Pour lui, le Rhdp doit continuer de bien fonctionner pour le bien de la région du Tonkpi. Toute démarche contraire ne pourra pas aboutir.  « Nous tendons notre mains à notre frère Mabri. Nous lui demandons de revenir dans cette maison que nous avons construite ensemble. Nous voulons rester forts et unis. Nous demandons aux chefs d’user de tous les moyens pour faire revenir notre frère pour qu’ensemble nous continuons le travail que nous avons commencé. Nous avons gagné beaucoup de victoire ensemble. C’est pourquoi il doit laisser cette aventure qui ne saurait aboutir », a-t-il soutenu.

Konaté Sidiki a par ailleurs prévenu que si le ministre Mabri persiste sur cette position, il pourrait mettre en mal l’instrument de développement qu’est le conseil régional élu sous la bannière du Rhdp. Pour lui, son frère, le président de la région doit privilégier l’intérêt général et retourner là où se trouve la grande majorité de ses frères élus en cadres.

Même son de cloche chez le ministre Albert Flindé qui dans un langage franc a fait savoir aux parents que le salut de la région du Tonkpi se trouve au Rhdp. En témoigne les nombreuses infrastructures socioéconomiques et de développement réalisés et en cours de réalisation dans la région.  « Nous sommes pour que l’ouest ait la promotion à travers la promotion de ses enfants », a soutenu le ministre Flindé. Lui aussi a insisté auprès des chefs pour qu’ils s’impliquent pour le retour de l’ancien ministre de l’enseignement supérieur car dit-il, c’est dans l’union des fils et filles de la région que le Tonkpi pourra véritablement poursuivre son élan de développement harmonieux pour le bien de tous avec le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat du Rhdp pour assurer la continuité de l’œuvre du président Alassane Ouattara. Cette rencontre a été aussi l’occasion pour les ministre Konaté Sidiki et Flindé Albert de réconcilier le maire Aboubakar Fofana et son premier adjoint Désiré Yaké, en froid depuis plusieurs mois.

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *