Zouan-Hounien/ Le maire tente d’empêcher un meeting des ministres Konaté et Flindé

Des agents de la police municipale de Zouan-Hounien, agissant selon eux sur ordre du maire Udpci, Roger Zrakpa ont tenté d’empêcher une rencontre entre les militants du rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire et les ministres Konaté Sidiki et Albert Flindé. Mais cet acte considéré de minime par les deux membres du gouvernement n’a pu empêcher le bon déroulement de ladite rencontre.

En effet, selon les organisateurs de la rencontre, des agents de la police municipale ont fait irruption sur la résidence du général Kourouma Mamadou qui devrait abriter la rencontre pour leur intimer l’ordre d’arrêter cette rencontre sous prétexte que le maire n’a pas  autorisé ladite rencontre.

Présent sur les lieux au même moment, le député de Bin Houyé, Danin Magloire a tenté de dissuader les policiers municipaux sans pouvoir les convaincre dans leur volonté d’empêcher coûte que coûte cette rencontre. Il s’est vu obligé d’appeler le préfet du département de Zouan-hounien qui a dépêché un détachement de gendarme sur les lieux pour ramener l’ordre.

Ces derniers ont pu ramener le calme et la rencontre a pu se tenir comme prévu.

Mais cet acte de défiance d’un élu local n’a pas été du goût des ministres Flindé Albert et Konaté Sidiki qui estiment que tout citoyen de ce pays a le droit de manifester où il veut pourvu qu’il n’enfreigne pas la loi. « Zouan-hounien fait partie de la Côte d’Ivoire et non du Libéria. Le seul propriétaire de la ville de Zouan-hounien ce sont les populations. Nous reviendrons ici pour parler aux populations. La Côte d’Ivoire n’est plus ce qu’elle était. Personne ne doit empêcher quelqu’un de se mouvoir ici. La sécurité des ivoiriens est une priorité pour le gouvernement. Que le désordre et la violence inutile s’arrête à Zouan-hounien. Trop c’est trop. Arrêtons ça. Il faut respecter les populations », a martelé le ministre Konaté. Il a par ailleurs invité le maire de Zouan-hounien à abandonner ce genre de pratiques antidémocratiques au risque de se créer des problèmes.

Même son de cloche chez le ministre Albert Flindé qui invite le ministre Mabri et ses partisans à se ressaisir car dit-il, ils ont tout gagné de ce régime.

« C’est Mabri qui a dit que le président lui a accordé une place de choix dans son gouvernement. Il profitait des largesses que certains ministres ne pouvaient pas avoir. Il a tout eu grâce au chef de l’Etat. Le premier ministre séjournait à chacune de ses visites dans le Tonkpi chez Mabri. Mabri ne peut pas dire aujourd’hui qu’il n’a rien eu. Il a tout reçu tout. Il doit au moins être reconnaissant au chef de l’Etat », a-t-il lancé avant d’appeler les populations à ne pas se tromper de combat. Car dit-il, le vrai combat qui vaille la peine d’être mené c’est de faire en sorte que le maximum de militants et sympathisants du Rhdp soit inscrit sur la liste électorale. Ce qui pourra permettre de donner un bon score au candidat Amadou Gon Coulibaly, qui est le choix du chef de l’Etat et de l’ensemble des membres du Rhdp pour assurer la continuité de l’œuvre de développement du président Alassane Ouattara.

Les deux membres du gouvernement ont rassuré les populations de Zouan-hounien et que l’Etat de Côte d’Ivoire mettra tout en œuvre pour assurer leur protection avec leurs biens. Car disent-ils, les agissements du maire de la commune ne sont pas de nature à rassurer quant au bon déroulement des élections dans cette zone.

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *