Editorial : Comme un lion, il s’en est allé !

La nouvelle de la mort du premier ministre Amadou Gon Coulibaly désigné candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020 est tombé ce mercredi comme un couperet.

Amadou Gon Coulibaly mort à la tâche assistant à son dernier conseil des ministres.

AGC comme on l’appelait affectueusement est rentre jeudi 2 juillet de la France après deux mois de séjour à l’hôpital Pitié Salpêtrière. À son arrivée, il avait été accueilli en grande pompe par le président lui-même et tous les membres du gouvernement.

 
Heureux de retrouver sa place parmi les siens, Amadou Gon avait affirmé son amour pour les ivoiriens et le président Ouattara dont il a été l’ombre pendant trois décennies avant qu’il ne soit projeté sous les projecteurs comme premier ministre en 2017.
 
Reconnu comme fidèle parmi les fidèles du président, travailleur, compétent et rigoureux à l’image d’Alassane Ouattara c’est tout naturellement que ce dernier porte son choix sur lui en mars pour être le candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020.
 
Surnommé le lion pour sa grande combativité, AGC portait un amour incommensurable à son pays la Côte d’Ivoire dont il aura servi jusqu’au bout. Puisqu’il est mort à la tâche après avoir piqué une crise en conseil des ministres de ce mercredi 8 juillet.
 
Cette disparition du premier ministre Amadou Gon Coulibaly a surpris plus d’un. Celui-ci de retour de la France comme on a pu s’en apercevoir se portait comme un charme et avait annoncé qu’il reprenait le combat.
À travers la disparition brusque et tragique du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, la Côte d’Ivoire perd un grand commis de l’Etat qui nourrissait de grandes ambitions pour elle et pour les ivoiriens.
 
Son retour triomphal le 2 juillet et sa participation au conseil des ministres- son dernier- de ce mercredi peuvent être considérés comme un ultime baroud d’honneur que le seul lion de la politique ivoirienne a voulu faire aux ivoiriens. Comme un lion, il a vecu; comme un lion il s’en est allé.
 
Touré Ibrahima

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *