Présidentielle 2020/ Candidature d’Alassane Ouattara : Hamed Bakayoko rassure le peuple Dan

La chefferie traditionnelle Dan a rendu visite au premier ministre Hamed Bakayoko ce samedi 5 septembre 2020. Une rencontre pour rendre hommage à Hamed Bakayoko pour sa nomination au poste de premier ministre et lui confier le développement de la région amorcée sous le défunt premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

<<Nous sommes venus manifester notre reconnaissance de vive voix au premier ministre Hamed Bakayoko et le féliciter pour sa nomination. Nous voulons vous rassurer de notre adhésion et notre engagement à votre côté>>, a indiqué le roi du Tonkpi  Gué Pascal par la voix de son porte-parole. Aussi, a-t-il rendu hommage au président de la République qui a porté son choix sur le premier ministre Hamed Bakayoko pour conduire le gouvernement ivoirien. Alliée du peuple Koyaka dont est issu le premier ministre Hamed Bakayoko, la chefferie traditionnelle Dan et son peuple ont marqué leur ferme volonté de ne jamais trahir. << Les alliés ne se trahissent pas. Le peuple Dan a choisi son chemin, celui du développement avec le président Alassane OUATTARA à qui nous croyons donner le meilleur score à la présidentielle d’octobre prochain>>, a promis la chefferie traditionnelle Dan dans sa large majorité.

 Heureux de la démarche, de ses alliés Dan, le natif de Séguéla a rassuré le peuple Dan de sa volonté à contribuer au développement de la région du Tonkpi. <<Je veux m’engager à côté de vous pour le développement la région. Ce, en commençant par la promotion de vos enfants cadres. Il y a des compétences chez vous. Les projets de développement ne s’arrêteront pas pour que la population n’ait pas raison sur vous>>, a-t-il indiqué.

 Abordant l’actualité brûlante du pays, à savoir la candidature du président Alassane OUATTARA, le chef du gouvernement  a dit ceci:<< Par la grâce de Dieu, la candidature du président Alassane OUATTARA se passera bien. La première personne qui a osé demander au président de la République de se présenter c’est bien vous. Le président Alassane OUATTARA a eu tous les privilèges. C’est l’intérêt du pays qui m’importe. Ce qui est important, c’est l’ambition collective. À partir d’un moment, nous avons compris que le RHDP était une association d’ambition personnelle… On ne prépare pas un homme où on n’improvise pas une candidature au poste de président de la République. Ça s’apprend à tous les niveaux. Beaucoup d’hommes n’étaient pas d’accord avec le choix d’Amadou Gon Coulibaly. Choisir un autre encore après son départ brusque, cela allait créer d’autres palabres. C’est pour cette raison, il a décidé de garder la main>>.

 Poursuivant, le premier ministre Hamed Bakayoko, s’est appesanti sur la sortie de Mabri Toikeusse du parti présidentiel. <<J’ai parlé avec mon frère Mabri Toikeusse des heures et des heures. Mais rien n’y fit. Il n’a pas pu convaincre quelqu’un et il est parti seul. On ne peut pas prospérer seul. Un moment donné, il faut penser aux autres et aux parents et non à toi seul. Il faut être sage pour apprendre  et attendre notre temps. Le président de la République est très malheureux pour son départ>>, a révélé le maire d’Abobo.

Pour lui, le champ de bataille de la politique, c’est bel et bien les urnes et non la manipulation des jeunes pour brûler les acquis. <<La violence n’arrange personne. Avec le général Vagondo Diomandé, ministre de la sécurité et de la protection civile et les grands commandements, nous y avons suffisamment travaillé pour que l’ordre et la quiétude soient de mise>>, a-t-il terminé. Il faut noter que la chefferie traditionnelle Dan était accompagnée des ministres Konaté Sidiki et Vagondo Diomandé et un parterre de cadres et élus de la région.

Olivier Dan

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *