Tonkpi/ Prise en charge des cas de grossesses en cours de scolarité : Un protocole consolidé depuis Man

Après les travaux de collecte des données sur la prise en charge inclusive des cas de grossesses en année de scolarité à Danané les du 31 août au 02 septembre, les experts de la direction de l’équité et de l’égalité du genre  du ministère de l’éducation technique, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle , du ministère de l’emploi et de la protection sociale, du ministère de la famille de la femme et de l’enfant, de l’Unicef et des organisations de la société civile se sont retrouvés au Cafop supérieur de Man les 3 et 4 septembre 2020, pour consolider le protocole de prise en charge de la fille enceinte en cours de scolarité.

Les travaux qui ont duré deux jours ont permis aux participants de s’accorder sur un premier document qui sera transmis à la hiérarchie pour examen afin de sortir à terme  un protocole définitif, applicable de façon inclusive pour la prise en charge de la jeune fille enceinte en cours de scolarité afin de la maintenir dans le système scolaire pour poursuivre ses études jusqu’à terme.

Le protocole proposé comporte le Constat d’absence des menstrues, le constat des signes apparents de grossesses, le constat de la grossesse par un personnel médical, le suivi de la grossesse, le suivi scolaire et la continuité scolaire.  «Il a été question d’enrichir une proposition de protocole avec les recommandation recueillis à Danané. Les travaux ont permis d’élaborer un draft qui sera soumis à la sagacité des décideurs », a indiqué Jeanne Kopieu, sous-directrice de l’équité et de l’égalité du genre au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

La représentante de l’Unicef Marie Ange Kouassi s’est félicité de l’engagement des techniciens et experts qui ont pu sortir un document formel auquel le gouvernement pourra poser sa signature pour le valider afin de le rendre applicable pour tous.   

Pour le directeur régional de l’éducation nationale de Man, les grossesses en milieu scolaire constitue un véritable drame pour la communauté éducative. C’est pourquoi il dit que c’est une grande responsabilité pour les participants.  « Vous êtes des acteurs présents, vous êtes en train d’écrire l’histoire, vous êtes des acteurs présents de la marche de notre système éducatif. Parce qu’après ces travaux, après toutes les recommandations qui vont être faites, la tutelle, pourra avoir des éléments pour mettre en œuvre la politique de protection de la jeune filles enceinte », a souligné Kouakou Kra, Directeur régional de l’éducation nationale de Man.

De son côté, le secrétaire général 1 de la Dren de Man Traoré Gnité a pour savoir fait savoir à la cérémonie de clôture de l’atelier qu’il s’agit de faire en sorte plus du système scolaire.

Cette initiative a été motivée par le nombre très élevé de grossesses en cours de scolarité dans la région du     Tonkpi et plus particulièrement dans le département de Danané où l’on dénombre déjà 181 cas de grossesses chez les jeunes filles élèves dont 71 cas datent du mois d’avril, période des congés forcés de la pandémie de la maladie à Coronavirus.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *