Podiagouiné/ Renforcement de la sécurité alimentaire : L’Anader lance le PURGA-Covid 19

Pour réduire l’impact de la pandémie de la Covid 19 sur le secteur agricole, à travers le renforcement de la sécurité alimentaire, le Chef de Zone de l’Anader (Agence nationale pour le développement rural) a procédé ce mercredi 09 septembre au lancement du Programme d’urgence du secteur de l’agriculture (Purga), dans la localité de Podiagouiné, où 8 groupements agricoles ont bénéficié d’intrants pour leurs activités dans le secteur du vivrier. Cette cérémonie est placée sous la présidence du sous-préfet de Podiagouiné Zehi Serge.

Selon Oyedou Obed, il s’agit d’un programme exécuté sur les 31 régions du territoire national. Le Purga-Covid 19 vise à apporter des appuis à la production et à la mise à marché des productions vivrières.

« Pour ce qui est de la sous-préfecture de Podiagouiné, ce sont 08 groupements agricoles du secteur du vivrier qui sont identifiés pour bénéficier des intrants et de l’engrais. L’objectif ici est de réaliser 500 hectares (ha) de manioc, 100 ha de maraîchère et 19 ha de banane », a-t-il indiqué. 

Il a par ailleurs souligné que les intrants seront offerts gratuitement. Mais les bénéficiaires qui ne vont pas respecter les clauses de la collaboration à travers la non-exécution du projet seront contraints de rembourser les intrants mis à leurs dispositions. « Dans une semaine nous allons passer vérifier vos réalisations, si ce n’est pas entretenues, nous allons bloquer le reste du matériel », a-t-il prévenu.

A sa suite, le sous-préfet Zehi Serge a fait savoir que le village qui prendra le risque d’échouer à ce projet ne bénéficiera plus d’appui de ce genre.

C’est une remise symbolique des intrants aux bénéficiaires qui a mis fin à la cérémonie qui a eu lieu en marge de la campagne de sensibilisation dans le cadre de la lutte contre la maladie du swollen shoot du cacaoyer.

Rappelons que c’est pour atténuer l’impact du Covid 19 sur le secteur agricole, en particulier l’approvisionnement de la population en produits vivriers que l’Etat met en place le Programme d’Urgence du secteur de l’agriculture (Purga) dont le ministère de l’agriculture et du développement rural est le maître d’œuvre. L’Anader est identifiée comme une entité opérationnelle d’exécution pour le secteur des productions alimentaires notamment les filières Banane, maïs, manioc, et cultures maraîchères.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *