Touba/ Les populations de Gouekolo sensibilisées sur le bien fondé de l’alphabétisation

Les populations du village de Gouekolo, dans le département de Touba, région du Bafing, ont été sensibilisées sur le bien fondé de l’alphabétisation. C’était ce mardi 08 septembre 2020 à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation organisée par la Direction régionale de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle.

Les populations de Gouekolo sensibilisées sur l’alphabétisation

À cet effet, Gouei Albert, superviseur régional de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle a invité les populations dans leur ensemble à adhérer à l’alphabétisation afin de mieux vivre dans un environnement en pleine mondialisation. « l’alphabétisation joue un rôle très essentiel car il faut maîtriser la lecture et l’écriture pour mieux vivre dans une société moderne», a dit d’entrée Gouei Albert.

Pour lui, aucun pays ou région ne peut prétendre être compétitif dans le contexte de la mondialisation si sa population n’est pas alphabétisée. « l’alphabétisation est un droit fondamental de l’homme, c’est un facteur de la réalisation de nombreux objectifs liés au développement comme l’amélioration de la nutrition, du planning familial, de la santé, de l’accroissement de la productivité, de la réduction de la pauvreté, de la promotion de la participation politique, de la conscientisation des pauvres, de l’autonomisation des femmes et de la sensibilisation aux problèmes environnementaux», a-t-il expliqué pour terminer.

Dame Bamba Fatoumata qui suit les cours d’alphabétisation depuis quelques années témoigne son importance dans ses activités. « C’est une bonne chose car grâce aux cours que je suis, j’arrive maintenant à compter et à lire. J’arrive également à donner le prix de mes marchandises et à dialoguer petit à petit avec mes clients», a-t-elle témoigné.

Par ailleurs, elle a, au nom de ses condisciples, formulé le vœu de voir construit un centre approprié dédié spécialement à l’alphabétisation dans son village mais aussi la reconversion de l’école communautaire reconstruite en plastique recyclé par L’UNICEF, en une école formelle.

Notons que la région du Bafing compte 51 centres d’alphabétisation avec un effectif de 2048 apprenants dont 1577 femmes, 274 classes pour l’éducation non formelle avec un effectif de 1841 enfants et 7 classes passerelles avec un effectif de 167 élèves hors du système éducatif qui ont été réintégrés. Le thème national de cette édition de 2020 est « L’alphabétisation et la transmission du savoir à l’ère de la crise de la Covid-19».

Cheick Lamine

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *