Man/ Maintien d’un climat de paix et de cohésion sociale en période électorale : Sangaré Namisata met les hommes politiques et de média en mission

La présidente du conseil nationale des droits de l’homme (CNDH) Sangaré Namizata est en tournée à l’ouest du pays. À Man, elle a eu une rencontre avec les hommes politiques et les hommes de média pour les sensibiliser à la préservation de la paix sociale en cette période électorale qui s’annonce.

Dans son adresse aux hommes politiques de la région du Tonkpi, la présidente du CNDH les a exhortés à donner à la Côte d’Ivoire des élections transparentes et apaisées. Pour elle la paix et le maintien d’un climat de paix est de la responsabilité de tous et surtout les hommes politiques qui doivent agir conformément à la loi, et surtout en ayant à l’esprit le maintien d’un climat de paix gage du bien-être et du respect des droit de homme.

Lors de la rencontre, des représentants des partis politiques ont déploré l’impartialité de certains  chefs traditionnels pour ce qui concerne la vie politique de la nation. Face à cette préoccupation, la patronne des droit de l’homme les a invité à la connaissance de la loi portant statut des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire avant de les inviter à éviter tout bras de fer avec les têtes couronnées qui avant tout sont des recours pour eux dans la résolution de certains différents. « Vous devez privilégier le dialogue, et surtout le plaidoyer auprès des chefs coutumiers afin de les emmener à l’impartialité comme vous le souhaitez », a-t-elle conseillé

S’adressant, aux hommes de médias, Sangaré Namizata  les a exhortés à jouer leur rôle régalien. «  Votre rôle de sensibilisateur, d’éducateurs afin de permettre à nos concitoyens  d’avoir de bonne informations, pour effectuer des choix informés, des choix éclairés lors des élections à venir », a-t-elle indiqué. Pour elle, les journalistes doivent à travers leurs écrits promouvoir la paix sociale et se refuser d’être des relais de tout ce qui est nocif pour la paix et la cohésion sociale dans le pays et dans l’ouest du pays en particulier.

Un message bien perçu par les journalistes de Man. Ceux-ci ont assuré la présidente du CNDH de leur engagement pour la paix et surtout à ne pas suivre les hommes politiques dans la diffusion de leurs messages d’incitation à la haine tribale, à la violence et à la xénophobie distillés lors des meetings politiques publics.

Kindo Ousseny à Man 

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *