Bangolo/ Manifestation de rue : Plusieurs camions de transport de minerais incendiés

La ville de Bangolo a connu une journée mouvementée ce lundi 14 septembre 2020. Des jeunes se réclamant de l’opposition politique ont manifesté violemment dans la rue occasionnant de nombreux dégâts matériels, dont 5 camions de transport de nickel, plusieurs autres véhicules ont eu leurs vitres brisées.

Selon des témoins que nous avons joins, ce sont trois camions de transports de la compagnie minière du Bafing (CMB), qui ont été incendiés par les manifestants. D’autres parlent plutôt de cinq camions calcinés. Ces camions se sont retrouvés dans l’étau lorsque les manifestations ont commencé par des barricades dressés sur la voie principale menant à Abidjan aussi bien à l’entrée qu’à la sortie. Donc obligés de stationner dans la ville. Plusieurs autres véhicules qui se sont retrouvés au mauvais endroit, au mauvais moment ont eu leurs vitres brisées.

« En réalité nous ne savons pas qui a donné le mots d’ordre de manifester. Des jeunes surexcités ont pris d’assaut la principale artère de la ville pour protester contre la nouvelle candidature du président de la république Alassane Ouattara. La gendarmerie a tenté de les disperser. Mais malheureusement ils étaient à cours de gaze lacrymogène et ils ont dû replier. C’est en ce moment que la situation a dégénéré et le pire arriva », a expliqué un témoin que nous avons joint au téléphone.

Cette situation a provoqué un véritable blocage dans le secteur du transport. Tous les cars et autres véhicules de transport en commun et véhicules privés en provenance de Man, Touba et Odiéné sont restés bloqués à Logoualé. Ceux en provenance du côté sud ont préféré stationner à Duékoué. « Et surplace dans la capitale du Guémon un groupe de jeune a tenté de se mobiliser pour manifester. Mais la police est intervenue pour les sensibiliser et très vite ils sont retournés chez eux », a expliqué un habitant de Duékoué que nous avons joint au téléphone.

En fin de journée, le calme est revenu sur la ville de Bangolo, la situation est sous contrôle grâce à des renforts de la gendarmerie venus de Man. Cependant la circulation est restée paralysée toute la journée.

Notons que dans la foulée, les manifestants contre le troisième mandat d’Alassane Ouattara ont mis à sac le siège local de la commission électorale indépendante.

Kindo Ousseny  à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *