Gbonné S/P Gandié / Lutte contre la profanation des forêts sacrées et les conflits identitaires : Des équipements offerts aux jeunes pépiniéristes

La mise en œuvre du Projet de prévention et de gestion des conflits identitaire liés à la profanation et à l’exploitation des forêts sacrées dans le département de Biankouma, plus précisément dans les localités de Gbonné et Gandié se poursuit. Récemment les jeunes pépiniéristes recrutés pour être formés pour apporter leur contribution à la reconstitution des forêts sacrées détruites ont reçu leurs équipements des mains des responsables de l’ONG IDEF, (Initiatives pour le développement et la conservation de la forêt). Ce projet est financé par le Fonds de Consolidation de la paix des Nations unies (PBF) à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et mis en œuvre par IDEF.

« Ils sont au total 40 jeunes de Gandié et de Gbonné à bénéficier d’outils pouvant leur permettre d’embrasser une carrière de pépiniéristes et par la même occasion se rendre utiles et disponibles pour la prévention des conflits communautaires à travers la reconstitution, la préservation et la protection des forêts sacrées et leurs environs », a expliqué Kpenahi Daleba Raymond, Assistant technique, chef de la délégation de l’ONG IDEF.  

Les groupement de pépiniéristes de Gbonné et de Gandié ont reçu chacun un important lots de matériel composé entre autres de sécateurs, des barriques en plastique, des milliers de sachets de pépinière, des dizaines d’arrosoirs, des motopompes avec leurs accessoires, des paires de botte, des brouettes, des dizaines de machettes,  des gilets fluorescents des dabas et divers autres outils agricoles.

Le sous-préfet de Gbonné Afanga Gogui Albert a salué cette action qui vise la prévention des conflits identitaires ayant émaillé sa circonscription notamment la localité de Gandié. Il a salué Idef et ses partenaires financiers pour leur contribution à la promotion de la paix et à la protection du patrimoine forestier du terroir.

Les bénéficiaires par la voix de Koné Séhi Germain ont exprimé leur reconnaissance aux donateurs et ont pris l’engagement d’en faire un bon usage et jouer leur partition dans la promotion de la paix et la cohésion sociale dans leurs villages respectifs.

Avant de recevoir les équipements, les 40 jeunes ont bénéficié d’une formation théorique et pratique au métier de pépiniéristes. Une formation dispensée par des experts de l’Ong IDEF. Ce projet est accompagné par la direction régionale des eaux et forêts de la région du Tonkpi 

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *