Tonkpi/ Interconnexion électrique Côte d’Ivoire-Libéria-Sierra Léone-Guinée : Des infrastructures sociales offertes à des villages du Tonkpi

Les villages de Gouagonopleu dans la sous-préfecture de Sangouiné, département de Man, Féapleu dans la sous-préfecture de Kouanwoulé et Blapleu dans la sous-préfecture de Mahapleu dans le département de Danané viennent de bénéficier d’infrastructures socioéducatives et sanitaires. Les clés des ouvrages ont été officiellement remises aux bénéficiaires ce lundi 28 septembre 2020 en présence des autorités administratives  des deux départements. Une initiative du projet Transco d’interconnexion Côte d’Ivoire Libéria, Sierra-Leone Guinnée (Transco-CLSG).

Selon Etienne Bahi, Chef de Projet Transco CLSG, « l’Etat de Côte d’Ivoire a indemnisé de Février 2018 à Juin 2020, 1 554 personnes originaires de 46 localités affectées sur les 117 km du couloir de la ligne de transport et le site d’extension du poste de transformation de Man pour un montant total de Neuf-Cent Quatre-Vingt-Treize Million Quatre-cent-Neuf Mille Quatre-cent Vingt-cinq Francs CFA (993,409,425 FCFA) ». Mais mieux, le projet a prévu la mise en œuvre d’un programme de développement des infrastructures socioéconomiques de base pour une meilleure accessibilité des populations auxdites infrastructures et une amélioration de la qualité de vie des communautés traversées par la ligne de transport. 

C’est ainsi que la localité de Gouagonopleu a pu bénéficier à travers l’entreprise l’entreprise Contractante BOUYGUES ENERGIES SERVICES en charge de la construction de la ligne de transport en Côte d’Ivoire a, pour le compte de TRANSCO CLSG, La réhabilitation et l’équipement de deux bâtiments de six (6) classes et du bureau du Directeur, la construction d’un bloc toilettes de huit cabines, La réparation de la pompe hydraulique à motricité humaine et, la construction d’un bâtiment de deux logements de trois (3) pièces d’instituteurs.

A Féapleu dans la sous-préfecture de Kouanwoulé, ce sont deux bâtiments de 06 classes, une salle de réunion, un bureau un bloc sanitaire de 8 latrines, un logement du directeur de l’école qui ont été construites. Tous ces ouvrages sont équipés de 20 tables-bancs par classe ainsi que les bureaux des directeurs et les salles de réunion. Sans oublier des pompes hydrauliques à motricité humaine.

« La réhabilitation, la construction et l’équipement des  écoles primaires Publiques   offrent aux enfants des villages bénéficiaires  et des localités voisines un cadre d’apprentissage plus sain. Pour les enseignants, ces  écoles réhabilitées ou construites sont désormais des cadres de travail plus agréable et plus conviviale », a souligné Etienne Bahi. En plus des écoles, Transco CLSG a réhabilité le centre de Santé de Blapleu dans la sous-préfecture de Mahapleu, et construit une résidence moderne de 4 pièces pour l’infirmier du village. Des initiatives saluées par les autorités administratives de coutumières.

A Gouagonopleu, le secrétaire général 1 de la préfecture de Man, Gouassioro Erneste Mathieu, représentant le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man a assuré le donateur de ce que les ouvrages seront utilisés à bon escient. Car dit-il  l’école « l’école est la clé de voute de tout développement ». Il en est de même chez le secrétaire général de la direction régionale de l’éducation national Ouguin Boin Bertin, représentant le Dren empêché. Il a traduit la reconnaissance de la communauté éducative au donateur. 

A Feapleu, la cérémonie a pris les allures d’une sensibilisation à la scolarisation des enfants et leur déclaration à l’état civile, une communication faite par la secrétaire général de la préfecture de Danané, Béné Kouakou Jean Louis. « Ces bâtiments ne sont pas faites pour les animaux, mais pour les enfants de Féapleu et les villages environnants. Ils doivent fréquenter cette école. J’instruis le chef du village aux fin  de recenser tous les enfants en âge d’aller à l’école afin que nous voyons comment les inscrire », a-t-il indiqué. De son côté, le directeur départemental de l’éducation national de Danané Koné Alain Victor a déploré le retard dans lequel l’école peine à ouvrir deux semaines après la rentrée scolaire. Il a invité les parents d’élève à éloigner l’école de la politique et permettre aux enfants de reprendre le chemin de l’école dès ce mardi 29 septembre 2020.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *