Man/ Alassane Ouattara annoncé pour la semaine prochaine

Sauf changement de dernière minute, le président de la république Alassane Ouattara arrive à Man le dimanche 18 octobre prochain. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de la campagne pour les prochaines élections présidentielles. L’information a été donnée ce jeudi 08 octobre 2020 par le directeur exécutif du Rhdp Adama Bictogo, au cours d’une visite de travail dans la capitale régionale du Tonkpi.

« Je voudrais vous annoncer que le président Alassane Ouattara viendra ici la semaine prochaine. Sur les 31 régions, il va visiter 05 régions. Et donc il vient non seulement honorer son grand frère le roi Gué Pascal, mais il vient aussi se ressourcer auprès de ses alliés pour relever les nouveau défis qui s’offrent à lui, c’est pour cela qu’il sera là le 18 et nous les fantassins, nous serons là le 17 pour organiser avec vous cette visite ». C’est par ces propos que le secrétaire exécutif du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, (Rhdp), Adama Bictogo a annoncé la prochaine visite du chef de l’Etat.

Même si le secrétaire exécutif n’a pas dévoiler clairement l’agenda du chef de l’Etat dans la capitale régionale du Tonkpi, toujours est-il qu’il  aura une rencontre avec la chefferie traditionnelles, les élus et cadre ainsi que les responsables locaux de son parti.

Lors de cette visite de travail, Adama Bictogo qui était accompagné des ministres Anne désirée Ouloto, Danho Paulin, Albert Flindé, le Pca Blé Mamadou, le vice-président de l’assemblée nationale Blon Blaise, ont eu une rencontre avec les chefs traditionnels au domicile du roi Gué Pascal, président de la chambre régionale des rois et chefs traditionnel. A cette occasion, le porte-parole principal de sa majesté, Raphael Yaké, a traduit la joie des chefs coutumiers de recevoir la forte délégation ministérielle et a réitéré le soutien des têtes couronnées du Tonkpi à la candidature du chef de d’Etat sortant qu’ils ont eux-mêmes sollicité de tous leurs vœux.

Cap a été ensuite mis à la mairie où la délégation ministérielle a eu une séance de travail avec la coordination régionale.

Au sortir de cette rencontre, Adama Bictogo a annoncé la partition de la région du Tonkpi en deux, à savoir le Tonkpi sud et le Tonkpi nord.

« Il nous faut mettre en face de Mabri dans la Tonkpi sud des durs qui avancent. J’ai demandé à la coordination régionale de rester dans son rôle de supervision et laisser les opérationnels faires le travail. Les élus seront soutenus directement pour une question d’efficacité », a précisé Adama Bictogo. Il a assuré les structures de base de ce que les moyens seront mis à leurs dispositions afin de gagner les élections en travaillant pour avoir le maximum d’électeurs pour le candidat Alassane Ouattara.

« Je demande au président des jeunes de venir dimanche à Abidjan. Je lui donne 47 motos pour les structure de jeunes ». Le directeur exécutif a aussi demandé aux responsables locaux de lui transmettre leurs organigrammes pour les deux Tonkpi avant de rappeler aux uns et aux autres que le Rhdp est un parti de rassemblement.

« Brisons les murs de méfiance. Travaillons avec tout le monde. La politique c’est faire adhérer les autres sinon tu es nul ! Moi je vais là où il y a le Fpi, là où il y a les partisans de Mabri, pour leur dire que Mabri a pris le mauvais chemin, les montrer qu’ils sont en train de se tromper, ouvrez vos bras aux autres chers frères, chers sœurs, faites revenir tous ceux qui se sont égarés », a-t-il exhorté.

Tous les intervenant, à savoir le maire Aboubakar Fofana, délégué départemental, Jeannette Badouel, présidente régionale des femmes et Diomandé Wilish, président régional des jeunes ont assuré la délégation régional de ce qu’ils sont près pour assurer une victoire dès le premier tour au président Alassane Ouattara. Mais tous sont unanimes que les moyens de mobilité doivent suivre les engagements des uns et des autres.

Kindo Ousseny 

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *