Man/ Prévention des crises en période électorale : Forces de l’ordre et société civile formées

Le regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains , RAIDH, a organisé ce vendredi la cérémonie de clôture d’une série de formation qu’il a initié à Man du lundi 05 au vendredi 9 octobre 2020 au bénéfice des forces de sécurité, des acteurs de la société civile, les leaders communautaires, les organisations de femmes et de jeunesse. Une formation cofinancée par l’Union Européenne et la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, (Kas). C’était en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile, le général de corps d’armée Vagondo Diomandé. A cette occasion des comités de veille de prévention des conflits de Facobly et de Man ont été installés.

Selon le général Vagondo cette formation a démarré il y a plus de 4 mois dans 27 localités du pays pour faire comprendre à la population que chaque citoyen doit être partie prenante dans la sécurité du pays et surtout pour sa propre sécurité. « Ce séminaire intitulé la paix par moi, vient à point nommé. Notre pays va connaitre très bientôt l’élection présidentielle au mois  d’octobre prochain. Une élection qui suscite toute les passions. C’est une période au cours de laquelle chacun doit contribuer au respect mutuel, au respect des opinions et permettre à chacun d’aller exprimer ses opinions dans les urnes dans le respect mutuel », a-t-il souligné. Pour lui, ce séminaire est non seulement formateur pour chacun des participants, mais il renforce les liens entre les forces de sécurité et les populations que ces forces sont emmenées à servir. A cette rencontre, deux comités de veille pour la prévention des conflits dans les départements de Facobly et de Man ont été installés. Le ministre Vagondo les a instruit à jouer pleinement leur partition  pour que le pays reste en paix afin de connaître des élections calmes, apaisées qui vont renforcer sa crédibilité.

Fofana Souleymane, Coordonnateur général du RAIDH s’est dit satisfait à la clôture de la caravane de formation qui a impliqué tous les acteurs de la vie de la nation. « Chacun de nous doit travailler de tel sorte que la Côte d’Ivoire ne connaisse plus de violence électorale », a-t-il indiqué.  Il a traduit sa reconnaissance aux partenaires qui ont accepté de financer ce projet qui a vu l’adhésion totale de tous. 

Adelis Yapi, coordonnateur du projet « la paix par moi », représente à cette cérémonie  le représentant résident de la Fondation Konrad  Adenauer Sitiftung. Il a cette occasion souligné que la fondation KAS a pour leitmotiv d’appuyer les états à la démocratisation, au dialogue politique, au dialogue démocratique. « Cette mission trouve tout son sens dans le contexte actuel des choses en Côte d’ivoire qui a initié un cycle électoral en 2020. Pour la fondation il est tout naturellement bon d’être aux côté de la côte d’Ivoire en renforçant la capacité de tous les acteurs impliqués dans le processus électoral », a-t-il relevé. 

Le maire de la commune de Man Aboubakar Fofana dans son mot de bienvenue a salué cette initiative du RAIDH et ses partenaires car dit-il, « travailler au changement de mentalité et à l’éveil des consciences notamment des jeunes, des femmes et des communautés qui cohabitent relève de l’ingéniosité ». pour le premier magistrat de la commune de Man, en prenant pour cibles privilégiés les forces publique de maintien de l’ordre, de sécurité et de défense, les jeunes, les femmes, les chefs de communauté et les partis et groupements politiques, les initiateurs de ce séminaires se sont appropriés l’entièreté des préoccupations en matière de cohésion sociale des élus.

Le maire Fofana a appelé à la canalisation des passions et à préserver l’intérêt général.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *