Man/ L’opposition formelle : “Il n’y aura pas d’élection le 31 Octobre 2020

L’opposition politique du département de Man  a initié une rencontre au Centre Audiovisuel de Man pour donner son orientation  sur le processus électoral en cours. Les délégués départementaux et régionaux dans leur ensemble se sont voulus formels. Pour eux il n’y aura pas d’élection le 31 octobre prochain à Man. Cette rentre s’inscrit dans le cadre de la désobéissance civile prônée par le président Henri Konan Bédié et ses alliés.

Cette rencontre qui a rassemblé pour la première fois autours d’une même table, toutes les représentations de l’opposition  été l’occasion pour le PDCI de Henry Konan Bédié, le GPS de Guillaume Soro, le FPI Pro Gbagbo et  le FPI d’Affi N’guessan de parler d’une même voix. Il a été question du boycott  du processus électoral en cours.

Pour Tia André, délégué communal du Pdci à Man, l’opposition ivoirienne ne se sent pas concernées par le processus en cours.  « Tous les président de nos différents partis politiques me chargent de vous dire que le 31 octobre 2020, il n’y aura pas d’élection. Nous ne nous sentons pas concernés par tout ce qui se passe. N’allez pas retirer votre carte d’électeurs, ne participez à aucune campagne électorale. Et tant que Mr Alassane Ouattara et tous les autres ne s’asseyent pas pour trouver un terrain d’entente et repartir sur de nouvelle base, il n’y a aura pas d’élection», a-t-il insisté.

Pour lui la population doit vaquer tranquillement à ses occupations quotidiennes. «Le 31 octobre vous pouvez aller au champ, faites tout ce que vous voulez comme travail et retenez que ce qui se passe actuellement ne concerne que le RDR », a-t-il soutenu.  

Même son de cloches chez tous les autres intervenant à savoir Alain Seu Tia, coordonnateur régional et vice-président de l’Udpci, Gompou Alphonse  du FPI, Gbah Bakary coordonnateur régional  du GPS, et Sia André fédéral FPI proche d’Affi N’guessan. Tous sont catégoriques pour dire qu’il n’y aura pas d’élection le 31 octobre prochain. Ils entendent donner des mots d’ordre clair à leurs militantes et militants pour la conduite à tenir. Gba Bakaryb du GPS a saisi cette opportunité pour informer l’auditoire sur le retour de son leader. « Guillaume Soro rentre bientôt pour prendre sa place dans le processus électoral », a-t-il annoncé. Aussi a-t-il expliqué les propos du président de Génération et peuple solidaire disant que quelque chose va se passer bientôt en Côte d’Ivoire. Selon lui, ce « quelque chose va se passer »,  n’est rien d’autre que l’unité des forces de l’opposition pour faire front contre le président Alassane Ouattara dans sa volonté de briguer un troisième mandat.

Les différents intervenants ont aussi fait savoir que parmi les conditions pour la tenue d’une élection crédible et inclusive, il faut la libération et l’arrêt de poursuite contre  tous les prisonniers politiques ainsi que le retour de tous les exilés politiques.

Kindo Ousseny  à Man

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *