Touba/ 300 imams prient pour des élections paisibles et annoncent le report de la célébration du Mawlid

Trois cents imams issus des trois départements qui composent la région du Bafing se sont réunis ce jeudi 15 octobre à la grande mosquée de Touba, pour prier pour des élections paisibles.

vue des imams réunis à la grande mosquée de Touba

C’est une initiative de l’ensemble des imams avec à leur tête le président régional du Cosim, El hadj Fadiga Anlidjou et soutenue par le ministre du Budget et du portefeuille de l’État, Moussa Sanogo.

En présence de la première vice-présidente du sénat, Sarah Sako Fadika représentant le ministre Moussa Sanogo, de Monsieur Achi Yapi Alexandre, secrétaire général 1 de la préfecture de Touba représentant madame le préfet de région et des responsables des forces de défense et de sécurité, les guides religieux de la communauté musulmane du Bafing, ont lu intégralement le saint Coran et immoler deux bœufs afin d’implorer la clémence de Dieu pour que les élections présidentielles du 31 octobre prochain se tiennent dans de meilleures conditions et sans heurts.

Les imams ont prié pour des élections paisibles en Côte d’Ivoire

Pour El hadj Fadiga Anlidjou, président régional du Cosim, par ailleurs, imam principal de la grande mosquée de Touba, cette action s’inscrit dans la volonté de tous les imams de la région de contribuer à la consolidation de la paix surtout pour la tenue d’élections paisibles. « Nous avions décidé ensemble que le jour du lancement de la campagne présidentielle, nous nous retrouvions pour prier Allah afin que les élections puissent se tenir sans incidents. C’est donc dans le cadre de la matérialisation de ce vœu que nous avons initié cette cérémonie de lecture coranique», informe le guide de la communauté musulmane du Bafing.

Il a, par la même occasion, annoncé le report des festivités marquant la célébration du mahouloud, qui coïncide avec le jour du scrutin. Cela en vue de permettre à tous de s’acquitter librement de son devoir citoyen dans son lieu de résidence.

La première vice-présidente du sénat Sarah Sako Fadika, a, au nom du ministre Moussa Sanogo, salué cette initiative qui vise à garantir la paix en Côte d’Ivoire.« Nous voulons la paix et la cohésion sociale. C’est donc une très bonne initiative de la part des imams que de prier pour la paix et des élections sans violence. Prier pour la paix et la cohésion est la chose dont le pays a le plus besoin en cette période électorale. Les guides religieux sont plus proches de Dieu et nous pensons que leurs prières seront acceptées», a-t-elle souhaité.

Même son de cloche chez le secrétaire général 1 de la préfecture de Touba qui lui également a salué cette cérémonie de prière.« Nous sommes tous ivoiriens et nous aimons tous notre pays. Votre contribution est immense en cette période. Vous participez activement à la consolidation de la cohésion sociale. Au retour dans vos localités respectives, demandez à vos fidèles d’aller retirer leur carte d’électeur et de participer au scrutin dans la quiétude», a invité le secrétaire général 1 Achi Yapi Alexandre.

Cheick Lamine

Vous allez aimer aussi:

Partagez sur le réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *