Législatives 2021/ Les femmes de Man interpellent les candidats

A Man, les femmes par la voix de leur présidente communale Dosso Noëlle, par ailleurs ambassadrice de Onufemme Côte d’Ivoire  pour la paix et la cohésion sociale, ont interpellé samedi les candidats aux élections législatives face à des dérives de langage constatés dans les propos de certains d’entre eux.  C’était à la faveur d’une visite que lui ont rendu les ministre Konaté Sidiki et Albert Flindé accompagné de leur directeur de campagne, le maire Aboubakar Fofana le samedi 27 février dernier.

Dosso Noëlle a fait savoir à ses hôtes que les femmes de Man ne veulent plus que les élections soient source de conflit et de division encore moins de la promotion de la haine.  « Nous ne voulons plus de langage de haine dans les propos des candidats, nous ne voulons plus des propos identitaires. Parce que quand tu arrives à Dioulabougou, tu vas trouver des femmes Yakouba et Wê qui y sont mariées et qui ont des enfants. Il en est de même chez les Yakouba  à Kpangouin et chez les autres ethnies. Evitons les langage qui divise », a exhorté la femme leader de Man.

Pour elle, la campagne doit se dérouler à travers  un langage empreint de bon ton et de courtoisie. Les élections ne doivent en aucun cas servir de source de conflit identitaire comme les ivoiriens l’ont connu par le passé.

Un message bien accueilli par la délégation du Rhdp. Le maire de la commune de Man, Aboubakar Fofana, Directeur de campagne des deux ministres à Man, a indiqué que le Rhdp est un parti de cohésion qui prône l’union entre les filles et fils du pays dans toutes leurs diversités. Et ce à l’image de l’union des associations des femmes de la commune de Man qui regroupe des femmes de toutes les origines ethniques de la Côte d’ Ivoire sans aucune distinction.

De son côté le ministre Konaté Sidiki a saisi l’occasion pour prêcher la réconciliation et surtout la nécessité pour tous de faire bloc autour de la vision du président de la république, Alassane Ouattara. Gage de la stabilité du pays et d’un développement harmonieux.

A cette occasion les deux ministre Konaté Sidiki et Albert Flindé ont fait don de 700 000 francs aux femmes avant de leur promettre 600 complets de pagne de l’uniforme de la journée internationale de la femme le 8 mars prochain.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *