Man/ Vive tension pendant les législatives : Les appels de Blé Mamadou et du préfet de Man

Le président du conseil d’administration de l’IPS-Cgrae, Blé Mamadou a voté au centre de vote du lycée moderne de Man. Avant qu’il n’accomplisse son devoir civique, il a été témoin d’incidents provoqués par un candidat et ses partisans. Des perturbations ont également été constatés par le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, Jean Cyrille Attri. Néanmoins, le scrutin s’est bien terminé dans le calme.

Après avoir voté, Blé Mamadou s’est dit très confiant pour la suite. « Il s’agit d’élire nos députés, au RHDP nous espérons avoir la majorité absolue, sinon la majorité qualifiée pour permettre au président Alassane Ouattara de continuer à bâtir notre beau pays », a-t-il confié à la presse. Cependant, le doyen des cadres de la région du Tonkpi a regretté des troubles constatés çà et là.

« Ce qui est déplorable, c’est que nous constatons que des perturbateurs ici dans ce centre et il parait qu’ils sont un peu partout. Nous condamnons cela. C’est vraiment la première fois que cela se passe à Man », a déploré Blé Mamadou.

Il a par ailleurs  appelé au calme. «Je lance un message de paix, de cohésion et de sérénité. Que nos frères et sœurs soient sereins. Le jeu politique doit se passer sans haine. Et c’est vraiment regrettable que chacun ne comprenne pas ça de cette façon. Je souhaite que tout le monde jette la balle à terre pour que tout se passe bien”, a-t-il exhorté.  

Le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, Jean Cyrille Attri, a fait le tour  des bureaux de vote dans le département a constaté que tout se passe bien sauf que dans la ville, quelques tensions sont constatées par endroit. « C’est une œuvre humaine, et il y a tout de même quelques échauffourées qui ont été vite dissipées par les autorités en charge de la sécurité », a-t-il fait remarquer. Il a dit attendre des candidats de faire triompher la démocratie. «A l’annonce des résultats, que le vaincu appelle le vainqueur pour le féliciter, que le vainqueur appelle le vaincu pour l’encourager, et qu’ils s’embrassent et surtout qu’ils aient à l’esprit qu’ils sont frères et qu’ils doivent demeurer frères et ceci pour la paix, pour la préservation de la paix à Man », a conseillé le préfet hors grade.

Il s’est tout de même réjoui de ce que la journée électorale dans son ensemble a bien commencé et s’est bien terminée. «Du point de vue organisation des élections, proprement dites, il n’y a rien à reprocher à la commission électorale indépendante. Elle a été irréprochable en ce sens que tous les bureaux ont ouvert à 8 heure comme le prescrit la loi, le matériel électoral était présent dans tous les bureaux. Au niveau de la sécurisation, les forces de l’ordre étaient à leurs postes, les agents électoraux étaient tous à leur postes. La CEI a été infaillible »,  s’est réjoui le préfet de la région du Tonkpi. Pour lui, globalement les élections ont été paisibles, et chaque citoyen qui le veut a pu exercer tranquillement son droit de vote.

Même appréciation chez le président régional de la CEI, Niangadou Ousmane. « Il y a eu quelques soubresauts par endroit mais nous avons su relever les défis. Celui de la mobilisation, de l’organisation d’une élection transparente », s’est-t-il félicité. Il a aussi exhorté les candidats à accepter les résultats issus des urnes afin de maintenir la paix et la cohésion sociale.  

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *