Man/ Maintien de la paix en période électorale : Le RAIDH , la fondation KAS et leurs partenaires sensibilisent

Le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains, la Fondation KAS, (Konrad Adenauer Stiftung) et leurs partenaires ont initié le 27 février dernier une journée de sensibilisation à la paix à Man dans la cour de la préfecture de Man. Une activité qui s’inscrit dans le cadre  de la mise en œuvre d’une campagne sur la cohésion sociale, la tolérance politique et les élections apaisées dénommée « la paix c’est toi et moi », c’est l’effort de tout un chacun à demeurer tolérant l’un envers l’autre. Il s’agit du projet « La paix par moi ».

Plusieurs activités ont marqué cette journée, à savoir des messages, des pièces théâtrales et la présentation des membres du comité de veille qui sont chargés de faire la sensibilisation de proximité auprès des communautés.

Selon Adenis Yapi, coordonnateur de projet « La paix par moi »,  agissant au nom du représentant résident de la Fondation KAS, le projet la paix par moi, est mise en œuvre par le RAIDH et cofinancé par l’Union européenne et la Fondation Allemande Konrad Adenauer. « Il vise une implication démocratique des jeunes, des femmes, des leaders communautaires, à la construction d’une démocratie vraie et inclusive tant au plan local qu’au plan national », a-t-il indiqué. 27 localités sont impliquées dans cette campagne. Adenis Yapi a annoncé d’autres activités qui se tiendront après les élections législatives.

Il a engagé chacun à  cultiver la paix et à une participation citoyenne dans le processus électoral car dit-il, lorsqu’il y a la violence, aucun investisseur ne prend le risque de venir en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi il invite tout un chacun à être le garant de la paix. « Chacun doit y mettre du sien », a-t-il lancé.

 Il a assuré que sa structure sera toujours aux côtés de la Côte d’Ivoire en ce qui concerne le maintien de la paix et de la cohésion sociale. 

Bakayoko Falikou, représentant le coordonnateur du RAIDH, a indiqué que sa structure est heureuse de voir toutes ses actions qui sont en train d’être menées dans le but de la recherche de la stabilité politique économique et sociale en Côte d’Ivoire de façon générale et à Man de façon particulière. « J’ose croire, que vous et nous allons réussir à relever un défi. Celui de la recherche de la paix et une cohésion sociale harmonieuse pour le bonheur des populations », a-t-il souligné.

Cette initiative du RAIDH et la fondation Allemande KAS est saluée par le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man représenté par le sous-préfet de Zagoué N’zi Kouadio Germain a félicité et traduit toute sa gratitude au RAIDH et ses différents partenaires qui sillonnent les régions et hameaux, à l’effet de sensibiliser les citoyens sur la cohésion sociale, le civisme, la tolérance, la non-violence et la paix gage de tout développement durable et harmonieux. « Je me réjouis d’une telle initiative car elle cadre parfaitement avec la vision du président de la république et son gouvernement qui ont fait de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, l’épine dorsale de l’action gouvernementale », a-t-il souligné. Il a soutenu que dans ce contexte, il ne peut qu’apporter tout son soutien pour le renforcement des actions qui participent à accroître la capacité  des communautés à résister à la tentation de l’utilisation de la violence comme réponse aux problèmes de la société. 

A cette rencontre, les membres des comités de veille du département de Man encadrés par la coache experte Diomandé Mariam ont été présentés au public. En leur nom, Bialy Laurent Mathieu a fait une adresse dans laquelle chaque citoyen est appelé à être une sentinelle de la paix dans cette période électorale « levons-nous et disons d’une seule et même voix, « pour ces élections, la violence ne passera pas par moi », a-t-il lancé.

Kindo Ousseny

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *