Man/ 2ème édition du festival Kanoukopleu : La valorisation du patrimoine culturel Dan au menu

Du 26 au 28 mars, la capitale régionale du Tonkpi a abrité la deuxième édition du festival Kanoukopleu (Ndlr, Venez chez nous en langue Dan). Durant 3 jours, les populations mannoises ont communié avec ferveur au rythme du Kanoukopleu. Si la première édition est passée inaperçue force est de reconnaître que la seconde édition, placée sous le parrainage du ministre Sidiki Konaté a été rythmée du début à la fin.

C’est dans la matinée du vendredi 26 mars que tout a commencé par des actions sociales. Cette année c’est dans la santé que le commissariat général du Kanoukopleu a décidé de mettre l’accent. C’est ainsi que les initiateur du festival et un de leurs partenaires le Lions Club Filao ont fait un important don au centre de Protection maternelle et infantile de Man (PMI). Il s’agit d’un don d’équipements biomédicaux composé de lit d’hospitalisation et d’accouchement, de stérilisateur, des matelas, spectromètre, d’appareil de numération, des boîtes d’accouchement, d’épisiotomies, des kits de pansement, des pèse-personnes, pèse-bébés, des tensiomètres électroniques, des thermomètres à infrarouge, des Stéthoscopes, des poubelles à pédale, des toises, des paravents et autres que la PMI a reçu du commissariat du festival et son partenaire le Lions Filao.

Ensuite, les festivaliers sont allés profiter des merveilles touristiques de la ville de Man notamment les cascades naturelle de Zadepleu et la dent de Man, la forêt des singes, sans oublier les chûtes d’eau de Glongouin, pour terminer la journée par un concert géant au stade Léon Robert de Man.

Le samedi 27 mars a  été marqué par la visite Pont de Liane de Lieupleu où les festivaliers ont profité d’un site paradisiaque. La soirée comme pour tous les 3 jours les festivalier se sont offert le plaisir d’un giga concert avec de nombreux d’artistes locaux et ceux venus d’Abidjan.

 Le dernier jour c’est à dire le dimanche a démarré par la Zumba Party au Collège catholique Saints martyres de l’Ouganda pour finir avec l’apothéose au stade Léon Robert.

Un festival pour valoriser le patrimoine culturel de Man 

Durant 3 jours, du 26 au 28, les populations de Man ont de jour comme de nuit vibré au rythme du  Kanoukopleu. Un festival la première édition s’est tenu en 2019 avant de connaître une suspension à cause de la Covid pour rependre en 2021.

 Si pour les uns l’aspect festif du festival était plus visible, il faut dire qu’au-delà  son aspect ludique et festif, il y a  la valorisation du potentiel culturel qui est mis en exergue.

Durant ces 3 jours les festivaliers ont aussi eu droit à des danses traditionnelles  marquées par des sorties de masques. En plus, la dégustation des mets Dan, les échanges avec la chefferie traditionnelle ont été aussi des points d’attraction. Aussi étaient au menu, le Village du festival, le maquis géant, la zumba party, le Village gastronomique, les concerts  géants et live, les séances dépistage  cancer du col de l’utérus et du diabète.

« Ce festival se veut un creuset de cohésion et de promotion du riche patrimoine culturel Dan. Nous entendons  pérenniser ce festival pour le bonheur des populations mannoises et faire en sorte que Man soit la destination de milliers de festivaliers chaque année », a indiqué la commissaire générale Andréa Banty.

Des artistes vedettes 

Outre l’aspect touristique et social, le festival a réuni pour la toute première fois sur la même scène plusieurs artistes et Disc joker en vogue du moment. Le gigantesque podium dressé pour la circonstance a été durant 3 jours surchauffé. Ce sont succédés sur la scène du Kanoukopleu des artistes de renoms comme Dj Moasco, Mulukuku Dj, Arsenal, TNT, Ezamafoc, Yode Et Sirop, Magic Diezel, Blé Marius. En live comme en play-back ces artistes ont mis du baume au cœur des milliers de spectateurs venus satisfaire leurs curiosités. Les artistes locaux ne se sont pas restés en marge de ces activités à travers de nombreuses prestations au quotidien.

Pari réussi pour le comité D’organisation

La première édition du Kanoukopleu s’est bien déroulée sans incident majeur. Mais les intempéries et des cas de force majeur notamment la pluie a gâché la fête. À telle enseigne que le festival est passé inaperçu. Deux ans après cette édition de 2019, l’édition 2021 a connu un franc succès. Tout a été mis en œuvre par le comité d’organisation pour que cette édition soit inoubliable.

Dès 16h, tout était mis en place au stade pour recevoir les festivaliers. Le maquis géant était équipé pour recevoir les nombreux festivaliers. Quant à la gastronomie  elle était bien assurée. Les festivaliers ne s’ennuyaient surtout pas.

Les partenaires rivalisent d’ardeur pour présenter leur produit aux invités. En plus de cela le show était à la hauteur des attentes des participants. De 17h jusqu’à l’aube durant les 3 jours les festivaliers vibraient au rythme de la musique distillée par les Disques jokers sur la platine.

La Zumba parti, seule activité sportive a permis à beaucoup de personnes de détendre leur muscle. Quant aux autres activités notamment le don à la PMI et le dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus et du diabète tout s’est bien déroulé avec une mobilisation exemplaire.

Doumbia Seydou Badian

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *