Man/ Entreprenariat jeunes : Le cabinet Alliance Conseil forme 300 jeunes

Le Cabinet Alliance conseil initie une tournée dite Alliance Académie  tour. Il s’agit selon le Directeur général du cabinet Alliance conseil, Désiré Kadio Morokro  de répondre au besoin de formation et d’insertion socioprofessionnelle des jeunes ivoiriens. Environ  300 jeunes sont mobilisés pour la circonstance.

Selon le Directeur général, cette caravane a pour objectif de former, informer les jeunes ivoiriens, de les rencontrer pour leur permettre de développer les différents projets qu’ils ont.

Pour la première étape qui s’est tenue à Man, les thématiques abordées sont l’entreprenariat, la gestion des entreprises, et l’innovation. « De cette formation sortiront dix jeunes entrepreneurs qui seront accompagnés par une formation sur les technologies de l’information et de la communication et des micros financements », a indiqué Désiré Kadio Morokro.

A termes seulement trois parmi les dix sont retenus et pourront avoir des formations particulières avec un financement conséquent par la suite.

Le choix des bénéficiaires est fait sur la base de la motivation de leur secteur d’activité et le niveau d’avancement pour les aider à passer une autre étape du développement de leurs activités. « Nous voulons que ces jeunes puissent changer leur manière de voir, développer leur vision à partir des formations qui seront données et si possible se donner toutes les chances d’être sélectionné à la          prochaine académie tour », a-t-il souhaité pour l’ensemble des participants.

Sylvestre Nanga Coulibaly, consultant, formateur du jour, a exhorté les jeunes à avoir beaucoup de volontés s’ils veulent être des entrepreneurs. « En plus il faut être beaucoup curieux, courageux et être entreprenant s’assurer qu’on est toujours persévérant lorsqu’on connait des échecs, savoir qu’on peut toujours rebondir parce qu’on a une vision et un objectif à atteindre », a-t-il enseigné.

Pour lui, le jeune doit s’essayer à l’entreprenariat car dit-il, « on ne perd rien à essayer mais on perd tout à ne pas essayer ».

L’initiative est saluée par les autorités locales, parmi lesquelles Bamba Moustapha, directeur régional de l’artisanat et Fofana Djakaridja, 6ème  adjoint au maire représentant le premier magistrat de la commune.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *