Lutte contre les accidents de la circulation : plus de 100 motos mises en fourrière pour défaut de casque

La gendarmerie nationale soutenue par  la police nationale a lancé ce lundi une vaste opération de contrôle des engins à deux roues, objet de nombreux accidents de la circulation. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation engagés par le commandant supérieur de la gendarmerie le général Alexandre Apalo Touré.

Ce lundi 05 mai 2020, les conducteurs des engins à deux roues ont été surpris tôt dans la matinée de constater que toutes les artères de la ville sont bouclées par les forces de gendarmerie et de police pour un contrôle des pièces des engins à deux roues et trois roues et plus particulièrement le port obligatoire des casques.

Aux côtés des officiers et sous-officiers, il y avait les commandants des forces de gendarmerie et des commissaires de police. Pendant cette opération, les officiers de la gendarmerie et de la police sensibilisent les usagers de la route. « Aujourd’hui nous commençons uniquement sur le port  obligatoire des casques. Celui qui n’a pas de casque, sa moto est mise en fournière, on lui colle une contravention l’amende forfaitaire, il va payer au trésor public, et muni de ce reçu et de son casque, il peut aller retirer sa moto à la préfecture de police », a expliqué le commandant Ouattara Ibrahima, chef de la compagnie de gendarmerie de Man.

Selon lui, la phase de la sensibilisation est finie, et c’est désormais la répression. Il s’agit selon les explications de l’officier auprès des usagers de la route, d’une opération permanente sur toute l’étendue du territoire national pour contraindre les usagers de la route à se mettre en règle pour leur propre sécurité. Au moment de notre passage en début d’après-midi, à la préfecture de police, ce sont plus d’une centaine de motos qui sont mises en fourrière que les propriétaires venaient retirer progressivement.

Le 20 avril dernier, le  colonel Edoh Kouakou Guillaume, commandant de la deuxième légion de gendarmerie territoriale de Daloa était à Man pour sensibiliser les populations dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation. Il a, au nom du commandant supérieur de la gendarmerie, instruit les forces de défenses et de sécurité à sensibiliser les populations sur le port obligatoire des casques, la mise en bon état des véhicules et des motos et la mise à jour des pièces afférentes aux engins.  Les agents ont eu  deux semaines pour mener la sensibilisation. Avec le début de cette répression, il ne sera plus possible pour les usagers de circuler sur la route sans casque de protection surtout que les accidents de la circulation ont déjà fait plus de 200 morts en Côte d’Ivoire cette année avec de nombreux blessés graves.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *