Man/ Le président de l’Université à propos du bilan de l’année académique 2020-2021 : “Nous sommes le train qui arrive à l’heure…”

L’Université polytechnique de Man se présente aujourd’hui comme la seule université publique d’excellence où le calendrier académique est respecté. Ce qui fait dire à son président, le Professeur Coulibaly Lacina, que son institution est le train qui arrive à l’heure. C’était à la faveur de sa traditionnelle  conférence de presse au cours de laquelle il a dressé le bilan de l’année académique 2020-2021 ce vendredi 11 juin 2021.

A entendre le professeur Coulibaly Lacina, le bilan de l’année académie 2020-2021 donne une large satisfaction. Les enseignements sont terminés, les examens de fin d’année ont démarré et les premiers diplômés de Master de l’Université polytechnique de Man seront connus en juillet 2021 ainsi que ses premiers ingénieurs « à bonne date ».  «Les enseignements ont commencé le 15 octobre 2020 pour ceux qui sont en Licence 2, licence 3, master 2 et master 3. Et pour ceux des classes préparatoires 1 pour l’entrée dans les écoles d’ingénieur et leurs camarades des licences 1, ils ont pu commencer les cours le 15 janviers 2021. Aujourd’hui nous pouvons affirmer que les enseignements sont terminés pour les étudiants en licence 2 et 3 ainsi que ceux qui sont en  master 1 et 2. Pour ceux de master 2, les soutenances sont prévues pour la période du 5 au 17 juillet 2021. Quant aux étudiants en licence 1 et classes préparatoire 1, la fin des cours est prévue pour le 12 juillet 2021 », a relaté le président de l’université polytechnique de Man.

« Pour ce qui est de l’état de l’enseignement pour les cycles ingénieurs, les cours sont achevés à 100% et ceux de la troisième année ingénieurs sont en stage de fin d’étude. L’université s’apprête à célébrer ses premiers ingénieurs  et ses premiers diplômés en master », se réjouit le patron du temple du savoir de Man.

Cette université, depuis son ouverture connaît des performances que les autres universités publiques n’ont pas. Et cela grâce à un système de tutorat mis en place par la présidence de l’Université pour favoriser un meilleur encadrement des étudiants. Cependant cette performance pourrait prendre du plomb dans l’aile si la construction des infrastructures ne suit pas l’évolution du temple du savoir. « Nous continuons de faire la requête pour la poursuite de la construction des infrastructures. Ce que nous avons, nous avons seulement deux ans pour maintenir notre performance. Mais si au-delà de deux ans les écoles d’ingénieurs ne sont pas construites, l’université polytechnique ne Man ne pourra plus avoir les performances qu’elle a en ce moment. Nous n’aurons pas suffisamment d’infrastructure pour déployer tout ce que nous voulons, et même quand nous recevrons les enseignants nous aurons du mal à leur trouver des bureaux. L’administration même de l’université n’est pas encore construite. Les services de la scolarité sont logés en ville à 14 kilomètres d’ici ainsi que la comptabilité », s’inquiète le professeur Coulibaly Lacina.

Malgré ces difficultés, l’université de Man présente de belles perspectives pour l’année académique 2021-2022. Et cela va se traduire par l’ouverture des parcours de formation professionnalisant, avec 20 auditeurs qui ont déjà manifesté leur désir de faire ces formations en, master pro assainissement non collectif, en licence pro tourisme durable et territoire ruraux, des licences pro conception de produits touristiques et valorisation du territoire.  L’université de Man compte également  ouvrir les cours d’été U-Man de préparation aux études scientifiques pour les nouveaux bacheliers  et les enseignements vont concerner les mathématiques, les sciences physiques et les sciences de la vie et de la terre.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *