District des montagnes / Présentation du ministre gouverneur : Albert Flindé rassure “Je ne suis pas le gendarme des collectivités”

Le ministre ivoirien de l’intérieur et de la sécurité, le général de corps d’Armée Vagondo Diomandé a procédé dimanche à la présentation officielle du tout nouveau ministre-gouverneur du district des montagnes Albert Flindé à la cour royale de Man. Ce dernier a, à cette occasion, rassuré de ce qu’il n’y aura pas de conflit de compétence entre lui et les collectivités décentralisées ainsi que les autorités préfectorales. C’était en présence des membres du gouvernement originaires du district, des élus et des cadres.

Albert Flindé après avoir été présenté par le ministre de l’intérieur et de la sécurité a exprimé sa gratitude au chef de l’état Alassane Ouattara pour la confiance placée en sa personne. Il a aussi exprimé sa reconnaissance à tous les élus, les cadres et plus particulièrement les rois chefs coutumiers du district pour leur soutien.

Il a assuré les élus locaux, le corps préfectoral et l’ensemble de la population de son engagement à leurs côtés. « Je serai à la disposition de la population du district et je travaillerai dans la complémentarité. C’est-à-dire que ce que la commune fait, elle doit bien le faire. Il en est de même pour le conseil régional. S’il y a des limites, s’il y a des problèmes, on s’entretient et on va vers ceux qui peuvent nous aider à trouver des solutions. Je ne suis pas venu pour être gendarme, ni des collectivités, ni de l’administration déconcentrée. Je suis venu pour compléter ces structures de l’Etat. Comme le président de la république nous l’a recommandé, de faire en sorte que les actions du chef de l’État et du gouvernement touchent effectivement la population », a clarifié le nouveau ministre gouverneur. Pour lui, l’heure de la politique de la division est révolue. « Nous sommes à l’heure de la politique de la solidarité, à l‘heure du développement dans la solidarité. Je m’engage à faire en sorte, que mes frères et sœurs ainsi que mes aînés que nous soyons unis. Faire en sorte que tous les projets du gouvernement en faveur des populations se déroulent bien dans le district », a-t-il indiqué.

Le ministre de l’intérieur, le général Vagondo Diomandé a loué les mérites de celui qu’il est venu présenter à la population. « Chers parents, le président Alassane Ouattara a porté son choix sur un fils du Tonkpi, disponible, qui est imprégné des réalités de la région, qui peut parler à tout le monde, qui peut écouter la chefferie, qui peut écouter les femmes, les hommes et les jeunes, C’est lui que nous accompagnons, le ministre Albert Flindé, afin de recueillir vos prières, vos bénédictions et votre accompagnement pour que la chance que nous venons d’avoir puissent profiter aux trois régions du district », a déclaré le premier flic ivoirien.

Pour sa part, la ministre Anne Désirée Ouloto a mis l’accent sur l’union des fils et filles du district afin de soutenir le ministre gouverneur dans sa mission. « En nous voyant venir vers vous, pour déposer à vos pied ces charges pour obtenir vos bénédictions, nous ne voulons pas que vous ayez honte à la fin de la journée comme on le dit chez nous. Nous voulons que vous soyez fiers de nous. C’est pourquoi nous avons décidé de nous tenir la main et de marcher ensemble dans une solidarité forte », a souligné la ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration.  Pour elle, le district des montagnes avec ses trois grandes régions et ses valeurs culturelles est une vraie école de la vie où on apprend chaque jour la solidarité, le vivre ensemble.

Anne Ouloto a saisi l’occasion de cette rencontre  avec tous les chefs du district des montagnes pour lancer un appel à tous ses frères et sœurs de l’opposition à la solidarité pour qu’ensemble, la politique soit faite avec la sagesse pour le bien de tous.

Cette initiative des fils et filles du Tonkpi est saluée par les trois rois des trois régions. Par la voix de leur porte-parole, Yaké Raphaël, ils se disent comblés par le choix porté sur un fils respectueux des anciens. Unis comme un seul homme, tous les rois et chefs sont prêts à faire en sorte que ce district soit propulsé au sommet de la prospérité.

Les ministres secrétaire d’état Séré Doh Célestin, Mahi Clarisse Kayo ainsi que le chef de cabinet du président de la république Claude Sahi Soumahoro étaient de la rencontre.

Le district des montagnes est constitué de trois régions que sont le Tonkpi, le Guémon et le Cavally avec une population estimée à plus de 2 500 000 habitants  soit 10% de la population ivoirienne. C’est trois conseils régionaux, 17 communes, 13 départements, 73 sous-préfectures dont 46 opérationnelles 901 villages. C’est le territoire le plus peuplé après le district d’Abidjan, selon les dires du ministre gouverneur.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *