Man/ 1ère édition Variance Culture : Un concours à la dimension de variétoscope offert aux populations

” Cohésion sociale et réconciliation“, c’est le thème choisi par les organisateurs du concours culturel de vacance dénommé “Variance culture”. Ce concours qui est une première dans la capitale du Tonkpi a connu son apothéose le samedi 28 août dernier à la fondation Kone Laman.

Ce concours est un mini varietoscope que les organisateurs ont voulu offrir au public mannois. Il a été marqué par plus d’une semaine de compétition ardue. Au menu de ces activités culturelles, un concours de danse tradi-moderne, un concours de poésie et un concours miss. Après deux manches qui ont vu plus d’une dizaine de groupes s’affronter sur le podium dressé pour la circonstance à la fondation Koné Lama, ce sont 6 groupes savoir les anges de Koko, les enfants unis du CAFOP, les anges de la paix du Tonkpi, Nion Académie de Logoualé, les génies du Pont Bian, Seblihon Système de Fakobly, les enfants Unis de Man, qui se sont affrontés pour le concours de danse tradi-moderne à la finale.

Quant au concours miss, après les deux manches sur les 30 filles, ce sont 10 filles qui ont tenté d’aller décrocher la couronne de cette première édition.

Le concours de Poésie quant à lui a opposé 5 jeunes issus de 5 groupes pour la finale. Cette grande finale organisée par la fondation Koné Laman a rassemblé plusieurs cadres et élus de la région autour de la culture du terroir. Chaque jour, les populations malgré les pluies battantes se bousculent pour assister à la bonne animation qui est offerte.

Koné Laman, initiateur dudit concours a lors de son discours à la finale, salué tous ceux qui ont œuvré à la réussite de ce concours. Il n’a pas tari d’éloges à l’endroit parrain de cette édition, le ministre de l’intérieur et de la sécurité le Général Vagondo Diomandé.

Ce dernier a apporté un important appui  pour garantir la réussite de cet évènement d’envergure.

Pour lui, c’est l’union des fils et filles du Tonkpi qui doit s’exprimer à travers ce concours. C’est pourquoi, tous les cadres et élus de Man se sont rassemblés autour de ce projet culturel.

Aussi, a-t-il souhaité que ce concours soit une aubaine pour créer des opportunités au profit des jeunes de la ville de Man en plus de les occuper sainement pendant les vacances. « C’est un opérateur économique qui a organisé ce concours, il est vrai. C’est pourquoi j’ai fait venir plusieurs autres opérateurs, cadres de Man dans divers secteurs d’activités pour qu’ils se joignent à moi pour réussir ce concours. Nous voulons en plus des opportunités d’emploi, créer des richesses pour notre région », a-t-il fait savoir.

Abondant dans le même sens, le chef de cabinet du ministre de l’intérieur et de la sécurité, Gogbeu Gueu Gilbert s’est félicité de la réussite de ce concours qui a permis de réunir durant plusieurs jours la population mannoise. Il a cependant souhaité que ce concours comme son thème l’indique renforce les liens entre les fils et filles de la région et qu’il permette de taire les rancœurs entre eux.

 Les Vainqueurs connus 

De 22h jusqu’à l’aube, le temps durant lequel s’est tenue cette grande finale a vu se produire plusieurs groupes. Au niveau de la danse tradi-moderne, après ses deux prestations morceaux imposés et au choix ce sont les anges bénis du Tonkpi qui ont été classé premier à l’issue de ce concours. Ils sont suivis par Nion Académie de Logoualé et les enfants unis de Man. Dans le concours miss, c’est la belle Groguhé Ange Dorcas qui a décroché la couronne. Sigui Tialo Alma et Gaye Aida Désirée sont respectivement 1ère et deuxième dauphine. Pour ce qui est du Concours de poésie c’est la jeune Ouayou Grâce des enfants unis de Man qui a été sacrée meilleure poète. Tous les lauréats et participants ont été récompensés par les organisateurs et le parrain. Pour une première édition, il faut dire que le concours Variance Culture a été à la hauteur des attentes même s’il y a eu des imperfections. Félicitations à Mamery Bamba, et à Siafa Diomande respectivement Président du comité d’organisation  et commissaire général du Concours.

Doumbia Seydou Badian

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *